Mouila: Léon Nzouba accuse Diramba d’avoir distribué de l’argent aux électeurs

Léon N'zouba et Jean Norbert Diramba repartent aux urnes © D.R /GMT

Au lendemain de la décision portant annulation de l’élection au siège unique du 1er arrondissement de la commune de Mouila chef lieu de la province de la Ngounié, le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) Léon Nzouba, a, dans une interview accordée à notre confrère L’Union publiée ce samedi 1er décembre 2018, accusé son adversaire du parti Les Démocrates Jean Norbert Diramba proclamé élu par le Centre gabonais des élections (CGE) d’avoir acheté les consciences des électeurs.

Au cours de son échange avec notre confrère du quotidien nationale, le candidat du PDG a mis en exergue les raisons qui ont motivé sa saisine de la Cour constitutionnelle en annulation de l’élection au siège unique du premier arrondissement de la commune de Mouila qui donnait son adversaire Jean Norbert Diramba  vainqueur au deuxième tour du scrutin.

Parmi les raisons évoquées par le candidat du Parti au pouvoir, il y a eu  le fait que son adversaire s’était, à travers l’opération « Arc-en-ciel  lancé dans l’achat des consciences des électeurs pour sortir vainqueur de cette élection. «Lorsqu’on crée devant tout le monde une opération Arc-en-ciel comme l’a fait monsieur Diramba, nous étions en droit de réagir. Au cours de celle-ci, il s’était présenté lui même de bureau en bureau pour distribuer de l’argent aux électeurs. Une attitude qui nous a conduits là également à porter un recours», a t-il déclaré.

L’autre raison évoquée par Léon N’zouba a été le fait qu’un scrutateur, du reste représentant d’un candidat s’était arrogé les prérogatives du Président dans un bureau de vote en distribuant les bulletins aux électeurs et plus tard des sommes d’argent pour faire élir son candidat. De tels agissements doivent pour l’avenir de notre démocratie faire l’objet d’une répression pour éviter la survenance de multiples recours à la fin de chaque élection organisées dans notre pays.

La Cour constitutionnelle en vidant son contentieux a donné l’occasion aux deux protagonistes de repartir aux urnes pour solliciter à nouveau les voix des populations de cette circonscription électorale qu’ils représenteront à l’Assemblée nationale. De ce fait, la bataille s’annonce rude pour ces deux personnalités politiques, anciens députés et anciens ministres.   

Laissez votre commentaire