Mouila: l’entreprise chinoise Talibois condamnée pour exploitation forestière illégale

La société chinoise Talibois identifiée comme un acteur phare de l’exploitation forestière illégale au Gabon est passée devant le tribunal de Mouila le lundi 6 mai 2019. Au terme du jugement, les responsables de cette entreprise ont été reconnus coupables et condamnés à 6 mois d’emprisonnement assortis d’une amende de 2 millions de fcfa.


L’affaire Conservation Justice et Muyissi Environnement contre Gao Jingzhu, Didier Moukakou et Jean Parfait Eyamane de la société Talibois s’est finalement déroulée le lundi 06 mai 2019. Pour rappel, les responsables de la société chinoise d’exploitation du bois avaient été arrêtés en flagrant délit d’exploitation forestière illégale. Les faits se sont déroulés au village yombi 2 dans le département de Tsamba-Magotsi dans la province de la Ngounié. Pourtant l’affaire avait mis du temps à être suivie par les autorités judiciaires de la province.

Selon les informations recueillies auprès de l’ONG Conservation Justice, le Tribunal avait finalement statué sur l’affaire le 25 octobre de l’année écoulée. Ainsi, les prévenus avaient été reconnus coupables d’exploitation sans titre. En d’autres termes, ils sont coupables d’exploiter illégalement le bois des forêts gabonaises. Après le réquisitoire du ministère public, le tribunal a rendu la décision qui suit:  6 mois de prison avec sursis et une amende de 2 millions de Fcfa chacun soit au final seulement 6 millions de Fcfa.

Du côté, des plaignants il demeure un goût amer. En ce sens que les défenseurs de la forêt espéraient une sanction de nature à dissuader les adeptes de telles pratiques. Aussi, convient-il de préciser que ces derniers auraient abattu plusieurs centaines de bois d’espèces rares dont le célèbre Kevazingo entre autres. Ayant fait appel, Conservation Justice n’a pas eu gain de cause. La Cour d’appel arguant que l’acte présumé de transaction aurait été conclu le 03 septembre 2018 avec l’administration des Eaux et Forêts.

Laissez votre commentaire