vendredi,3 décembre 2021
AccueilDerniers articlesMouila: le silence assourdissant du gouverneur de la Ngounié quant à la...

Mouila: le silence assourdissant du gouverneur de la Ngounié quant à la situation au cadastre

Ecouter cet article

Près d’un mois après le dépôt de la pétition des agents de la Direction provinciale de l’urbanisme, du cadastre, de l’habitat de la législation de la Ngounié sur les mauvaises conditions de travail au sein de cette administration, madame le gouverneur de ladite province semble déterminée à se terrer dans un profond mutisme. Une situation incompréhensible pour les concernés qui y voient un appui insidieux au bénéfice de Dieudonné Boutougou Mabounda décrié pour son manque d’opacité dans la gestion.

Quelques jours après avoir mis en application leur menace de cessation d’activités concertée, les agents de la Direction provinciale de l’urbanisme, du cadastre, de l’habitat et de la législation de la Ngounié ont décidé de porter plus haut leur cause. Pour ce faire, ces derniers ont transmis, le 15 octobre dernier, la pétition signée par l’ensemble du personnel de cette administration au gouverneur de cette province. Ces derniers pointent du doigt les mauvaises conditions de travail depuis 2018 sans qu’aucune action n’ait été posée pour y remédier.

D’ailleurs, les plaignants n’y sont pas allés de main morte quand il s’est agi de mettre à l’index le responsable de cette direction provinciale Dieudonné Boutougou Mabounda qui serait à l’origine de plusieurs dysfonctionnements. Il s’agit entre autres de la mauvaise répartition des tâches entre agents, la disparition de deux ordinateurs de marque Lenovo depuis 6 mois et de la suppression de l’aide sociale réservée pour le personnel de la Direction provinciale comme prévu par le décret n°1434/PR/MDCDM du 19 octobre 1987.

Seulement, ni cette dénonciation encore moins l’entrée en grève n’aurait suffi à attirer l’attention de la première autorité administrative de cette province. Laquelle n’aurait toujours pas daigné répondre aux plaignants. Pourtant cette situation regrettable se délabre davantage. Rendant inefficace l’action de cette direction provinciale qui devrait concourir au rayonnement de l’action gouvernementale et ce, en se mettant de manière efficiente au service des populations. « Pourquoi ce silence ? », s’interrogent-ils.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop