Mouila: l’AGASA incinère plus d’une tonne de produits avariés

© AGP

Ariel Hazoumé, directeur provincial de l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (AGASA) a récemment procédé à l’incinération de plus d’une tonne de denrées alimentaire avariées, à Mouila chef-lieu de la province de la Ngounié. Ceci dans le souci ultime de protéger la santé du consommateurs.



La santé des consommateurs gabonais est plus que jamais une préoccupation des plus hautes autorités de l’Etat, comme l’annonçait l’ancien Ministre de l’Agriculture Yves Fernand Manfoumbi à la veille de son éviction. Pour passer de la théorie à la pratique, dans le souci de préserver la santé des gabonais, plus d’une tonne d’aliments a été incinéré à Mouila par Ariel Hazoumé et les siens.

Une action salutaire pour les habitants de cette ville dont la plupart des commerces entretiennent des denrées alimentaire impropres à la consommation. Selon notre confrères de l’AGP, il s’agit notamment des jus, du beurres, du lait, de l’huile végétale, des tomates, du vinaigres, des crèmes de beauté, de la farine, des dentifrices qui ont été retirés de la vente dans plusieurs magasins.

C’est donc assisté du secrétaire général de province, Jean Aimé Foula et de la gendarmerie, que le responsable de l’AGASA, a procédé à l’incinération de ces produits représentant des risques sanitaires et nutritionnels à la décharge publique située à 3 km de la ville de Mouila. «De fait, la saisie des produits périmés est suivie d’une prévention verbale, et si personne ne se conforme aux normes, cette dernière est frappée par une amende, selon la loi en vigueur», a expliqué le directeur provincial de l’AGASA.

Toutefois, Ariel Hazoumé a assuré, qu’avec l’aide de la police sanitaire et phytosanitaire, l’inspection des denrées et la répression des fraudes, qu’il veillera au grain pour garantir la sécurité alimentaire de ses concitoyens, notamment pour ceux qui peuvent s’avérer peu regardants lors de leurs courses.

Laissez votre commentaire