lundi,2 août 2021
AccueilDerniers articlesMouila: Jacob Moudiki condamné à 16 ans de prison pour le viol...

Mouila: Jacob Moudiki condamné à 16 ans de prison pour le viol de la meilleure amie de sa fille

Ecouter cet article

La session criminelle 2021 s’est poursuivie au palais de justice de Mouila avec entre autres affaires, le procès de Jacob Moudiki, Gabonais et gendarme  retraité de 66 ans, rapporte le quotidien L’Union dans sa livraison du lundi 05 juillet 2021. L’accusé, après délibération de la cour, a été reconnu coupable de viol sur mineure de moins de 18 ans et à 16 ans de réclusion criminelle assortis de deux ans de sursis et une amende de 6 million de FCFA.

Les faits se seraient déroulés en mars 2020 à Mouila selon le quotidien L’Union. Jacob Moudiki gendarme retraité fait la rencontre de M.M.M âgée de 17 ans qui n’est autre que la meilleure amie de sa fille. Constatant que la jeune fille est passionnée d’athlétisme, l’ancien agent des forces de l’ordre accepte de l’entraîner et lui fait remplir un formulaire attestant de son état de santé avec l’accord des parents de la jeune fille. 

Ainsi, au fil du temps, Jacob Moudiki met en place un stratagème visant à avoir des rapports sexuels avec la jeune fille, en lui faisant croire qu’elle est enceinte et en proposant son aide pour se faire avorter. La supercherie marchera pendant un moment puis sera découverte par le grand-frère à cause des appels téléphoniques incessants du coach de M.M.M alors qu’elle est en séjour chez son aîné à Lébamba. Une plainte sera alors déposée contre l’ancien gendarme.

Lors de sa comparution, l’accusé a reconnu les faits tout en relevant qu’elle « avait déjà un petit ami avant de le rencontrer ». Une surprise pour les parents qui la croyaient toujours vierge. Le ministère public représenté par Joachim Simplice Moundounga a, dans ses réquisitions d’emblée relevé le fait que les deux protagonistes étaient consentants. « Y a-t-il eu viol? Ici le viol n’est pas constitué, car cette histoire est assez étonnante. C’est un procès de la morale et non de l’égalité. Ce qu’il a fait est immoral et non conforme à la loi. Je pense qu’il n’est pas fier de lui, même pas sa propre fille. C’est pourquoi, je requiers l’acquittement »  rapporte notre confrère de L’Union dans sa livraison du lundi 05 juillet 2021.

Me Thierry Nguia et Me Mihindou Moussirou les avocats de la défense ont eux aussi plaidé l’acquittement de leur client tout en relevant que « C’est le seul dossier n’ayant pas présenté de certificat médical à l’audience ».  Des réquisitoires pas du tout du gout de la Cour car au terme de son procès, Jacob Moudiki a été reconnu coupable de viol sur mineure de moins de 18 ans. En répression, l’accusé a été condamné par la Cour à 16 ans de réclusion criminelle assortis de deux ans de sursis ainsi qu’une amende de 6 millions de FCFA dont 1 sera donné aux parents de la jeune  M.M.M s’étant constitué partie civile, en guise de dédommagement. Détenu depuis 2020, il lui reste 12 ans de plus à purger.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale.Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales