mardi,21 septembre 2021
AccueilDerniers articlesMouila: il écope de 50 mois de prison pour recel

Mouila: il écope de 50 mois de prison pour recel

Ecouter cet article

Mohamed Ibouili, Gabonais âgé de 31 ans, a récemment comparu devant la cour criminelle de Mouila pour recel. C’est d’ailleurs pour ce chef d’accusation que l’accusé a été jugé coupable puis condamné à la peine de 50 mois de prison. En détention préventive depuis 4 ans, il ne lui restera que 2 ans à passer en milieu carcéral.

Selon le quotidien L’Union, les faits se seraient déroulés dans la nuit du 2 au 3 mars 2017 aux environs de 2 heures du matin. Ce jour-là, Livia Ngodjou-Moussavou qui sort d’un snack-bar est arrêtée par un groupe de jeunes garçons, dans lequel se trouvent Glenn Raymond Mayombo allias Geldson et Mohamed Ibouili. Le premier va tenter de s’emparer du sac à main de la jeune dame. Sauf que cette dernière va s’y opposer. Une résistance qui va irriter son agresseur. Geldson va alors la projeter par terre avant de la rouer de coups et prendre l’objet de sa convoitise, emportant avec lui deux téléphones portables et la somme de 70.000 fcfa. 

Leur forfait étant commis, les deux amis vont prendre la poudre d’escampette. Une cavale de courte durée pour l’un puisque Mohamed Ibouili sera interpellé quelque temps plus tard par les forces de police. A la barre, l’accusé ne reconnaît pas les faits. « J’ai bu un verre de trop ce jour-là mais je n’ai pas participé au braquage. », a-t-il déclaré. Des explications jugées incohérentes et contradictoires avec celles fournies lors de l’enquête préliminaire. En réaction, le ministère public représenté par l’avocat général, Marie-Mauricette Mbie a requis la disqualification du crime de complicité de vol avec violence en délit de vol aggravé et recel mais aussi, une peine de 5 ans de prison assortie d’une amende de 2 millions. 

Un réquisitoire qui n’est pas du goût de la défense assurée par Me Nguia.  Lequel a sollicité de la Cour l’acquittement pur et simple de l’accusé au bénéfice duquel il a recommandé de très larges circonstances atténuantes relativement au temps déjà passé en prison. Au terme des débats, Mohamed Ibouili a été reconnu coupable du délit de recel et condamné à 50 mois de réclusion criminelle et à 200 000 francs d’amende. L’accusé aurait dû recouvrer la liberté mais il a été condamné dernièrement en audience foraine à Fougamou pour détention et consommation de cannabis. Aussi, il passera encore deux ans de prison supplémentaires.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop