dimanche,15 mai 2022
AccueilA La UneMoanda: pyschose après la découverte du corps d’une jeune femme

Moanda: pyschose après la découverte du corps d’une jeune femme

Ecouter cet article

Le corps sans vie d’une gérante de débit de boissons connu sous le prénom de Carine a été retrouvé le mardi 26 avril 2022 dans des bosquets au quartier Sotraho. Selon certaines indiscrétions, les organes notamment le sexe et la langue de la victime auraient été prélévés.  La macabre découverte a   plongé les riverains dans la psychose. Cependant, des sources policières indiquent qu’il n’en est rien et qu’il s’agirait d’un meurtre dont le principal suspect serait son ex-petit ami

Le corps de la victime a été retrouvé le mardi 26 avril dernier au quartier Sotraho entre le carrefour de Douanes et l’entrée de Socoba. La victime prénommée Carine, gérante d’un débit de boissons  au quartier dit Fumier  et selon certains témoignages était sans histoire. Portée disparue la veille au soir, c’est au petit matin que la macabre découverte a été faite par des riverains de ladite zone.

Le corps de la jeune femme a été retrouvé dans la broussaille, totalement nue, à côté d’elle son pantalon jeans déchiré, son slip à environ deux mètres. Plus encore, un préservatif usagé a été trouvé, abandonné près de ses parties intimes. Un ensemble d’indices qui laisserait croire qu’elle aurait été violée avant d’être tuée. La dépouille est actuellement à la morgue où il devrait subir une autopsie.

Alertées, les autorités judiciaires se sont rendues sur place pour le constat d’usage. Selon les premières analyses, le corps dénudé de la victime âgée d’une trentaine d’années laisse présager qu’elle aurait été assassinée par ses ravisseurs. Pour nécessité d’enquête, l’ex-petit ami de Carine a été arrêté et placé en garde à vue à la gendarmerie de Moanda. Il a été vu la veille de la découverte du corps en compagnie de la jeune barmaid.

Selon le site Gabon Review, des témoins assurent qu’une dispute aurait éclaté entre la petite sœur de Carine et lui, alors qu’il semblait déjà en état d’ébriété. Lors de son interrogatoire, l’ex-petit ami aurait nié être l’auteur du meurtre. Toutefois, il aurait reconnu être rentré à 3 heures du matin chez lui. Plus encore, un paquet de cigarettes Dunhill aurait été retrouvé près de la victime. Or, l’ex-petit ami fume cette marque de cigarette.

La macabre découverte a plongé les riverains de la ville de Moanda dans la psychose. Lesquels craignent une recrudescence de « crimes rituels » à l’approche des élections présidentielles. Surtout que de nombreux cas d’enlèvements sont signalés sur les réseaux sociaux ces dernières semaines. Un ensemble de faits qui n’est pas de nature à rassurer l’opinion publique. Gageons que l’enquête ouverte par les services judiciaires de la ville de Moanda permettra de faire la lumière sur cette affaire qui fait couler beaucoup d’encre et de salive. Nous y reviendrons.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop