Moanda: Les habitants de la cité Comilog en danger

Les faits se sont déroulés ce mercredi 25 janvier 2017 en fin d’après-midi. Un violent orage s’est abattu sur la ville de Moanda dans le département de la Lebombi-Leyou laissant derrière lui de nombreux dégâts.

Depuis quelques jours, des vents violents secouent la province du Haut-Ogooué y compris la ville de Moanda. Ce mercredi, les habitants de la cité Comilog ont eu la peur de leur vie. Les vieux arbres qui jonchent leurs demeures se sont déracinés pour s’échouer sur des câbles électriques envahissant par la même occasion les ruelles de la cité. « Nous avons maintes fois interpellé la Direction générale sans succès.  Aujourd’hui, pas de perte en vie humaine heureusement mais qu’adviendra t-il demain? » s’est offusqué un agent, avant de préciser « Ces arbres sont très vieux et peuvent tomber à n’importe quel moment, l’idéal serait de les couper avant qu’ils ne fassent du mal à quelqu’un ».

Que font les responsables de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), 2ème producteur mondial de manganèse à haute teneur ? Ne s’agit-il pas d’une mise en danger délibérée de ses agents? La sécurité des employés ainsi que celle des membres de leurs familles ne semble pas préoccuper les responsables de Comilog.

Interpellée à plusieurs reprises par les agents sur les risques encourus, la Direction est restée muette.  Pourquoi au Gabon, il faut toujours attendre le pire pour agir ? Les fautes de négligences et d’imprudence sont banalisées au point où sans pertes en vie humaine, aucune mesure garantissant la sécurité des personnes ne peut-être prise comme moyen  de prévention. C’est le cas par exemple de la construction des passerelles piétonnes au quartier Plein- Ciel de Libreville où malgré les accidents mortels, la réaction des autorités continue de se faire attendre. Un autre exemple la sécurité dans les établissements scolaires, il a fallu attendre qu’un homicide survienne au Lycée national Léon Mba pour que le gouvernement réagisse.

Laissez votre avis