Moanda: découverte d’un corps en putréfaction

Moanda (Haut-Ogooué) © D.R

Mardi 21 mars dernier, le premier arrondissement de la commune de Moanda, dans la province du Haut-Ogooué, a été la scène d’une macabre découverte. Un corps sans vie, non identifiable, dans un état de décomposition avancé a été retrouvé. La justice tente de définir les conditions du décès de la victime afin de limiter la psychose qui grandit chez les habitants.

C’est au quartier Rio, que le corps sans vie a été retrouvé. Vêtu d’un t-shirt, sans sous vêtements. Les premières analyses du médecin légiste ont permis de définir que la victime est de sexe masculin. D’autres analyses n’étant possible vu l’état de décomposition avancée du corps sans vie déjà recouvert d’asticots.  

S’agissait-il d’un malade mental, un vagabond, ou d’une victime de crime crapuleux ayant trouvé en cette maison inhabitée son dernier refuge? Les questions subsistent et les réponses tardent à arriver. La police judiciaire du commissariat de Moanda et le médecin légiste sont sur le coup. D’autant plus que la ville a toujours en mémoire l’horrible découverte d’un corps sans vie, il y a trois mois seulement, dans des caniveaux, près du complexe Nanette.

Pour éviter la montée de la psychose due à de nombreux cas de décès non élucidés, ces derniers temps, la police judiciaire veut mettre le paquet pour venir à bout de celle-ci. Car de fait les habitants vivent avec un sentiment d’une grande insécurité.