jeudi,27 janvier 2022
AccueilA La UneMoanda: Cecado et 245 autres commerces épinglés en flagrant délit de vente...

Moanda: Cecado et 245 autres commerces épinglés en flagrant délit de vente de produits avariés

Ecouter cet article

Impactés par la crise sanitaire liée à la Covid-19 où les ménages sont amenés à consommer davantage, certains commerçants n’hésitent plus à mettre en vente des stocks de produits dont la date de consommation est largement dépassée. C’est notamment le cas de l’enseigne Ckdo épinglée par le Service d’hygiène publique et d’assainissement de Moanda après une dénonciation du préfet du département de la Lebombi-Leyou.

La vente des produits avariés et le recel d’informations à propos de ces produits sont des atteintes manifestes aux droits des consommateurs. Pourtant, certains commerçants véreux s’évertuent à verser dans de telles pratiques pas recommandables. À Moanda, ville minière sise dans la province du Haut-Ogooué, la pratique tendait à être banalisée jusqu’à ce que les autorités compétentes en l’occurrence le Service d’hygiène publique et d’assainissement soient saisies d’une plainte d’un consommateur avertie.

En effet, François Ntoutoume Essone, le préfet du département de la Lebombi-Leyou a porté plainte pour vente de produits périmés. Selon le Service d’hygiène publique et d’assainissement de la ville minière, la victime aurait constaté que certains des produits maintenus dans les étagères d’un supermarché avaient largement des dates expirées. C’est d’ailleurs, cette dénonciation qui aura conduit à la saisie et à la destruction d’une quantité importante de produits impropres à la consommation par les inspecteurs sanitaires de procéder le 22 décembre dernier.

Pour le chef du service d’hygiène publique et d’assainissement de Moanda, le phénomène ne concernerait pas que les petits commerçants. « Ce contrôle inopiné nous a amenés à rendre visite à 246 établissements commerciaux toutes tailles confondues dans la ville de Moanda et la quasi-totalité de ces établissements vend des produits avariés. Même les grandes surfaces de la place comme les Ckdo et les grands Libanais sont concernés », a indiqué Joseph Florie Mvou. Une révélation foudroyante pour la filiale du groupe Ceca-gadis qui participerait à mettre en danger la vie des milliers de consommateurs. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop