samedi,16 octobre 2021
AccueilDerniers articlesMoabi: une famille contrainte de veiller avec le corps d’un inconnu après...

Moabi: une famille contrainte de veiller avec le corps d’un inconnu après une erreur de Casepga

Ecouter cet article

C’est un véritable cauchemar qu’a vécu la famille de feu N.N.B alias Matungu à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié le 9 juillet dernier. En effet, alors que les parents du défunt étaient réunis pour la veillée mortuaire, déçus seront-ils de constater que le corps sorti de la maison des pompes funèbres Compagnie africaine de sépultures du Gabon(Casepga) n’était pas le bon,rapporte le quotidien L’Union dans sa livraison du mercredi 14 juillet dernier.

Les faits se seraient déroulés le vendredi 9 juillet dernier à Mouila.  Ce jour-là, la dépouille de N.N.B alias Matungu, un octogénaire décédé le 19 juin dernier est censée sortir de Casepga. Ayant effectué le déplacement, les parents du regretté entrent en possession du cercueil. Direction sa ville natale Moabi dans la province de la Ngounié. Une fois arrivés au lieu de recueillement, les membres de la famille décident d’ouvrir la bière. 

C’est à ce moment qu’ils vont se rendre compte de ce qu’il ne s’agit pas du défunt mais d’un inconnu. Etonnamment, la veillée se poursuit jusqu’au petit matin. Loin des mauvaises langues, ils repartent vers Moabi afin de récupérer la dépouille de N.N.B. Malheureusement, il semble que sa dépouille ait été emportée par une autre famille. Toute chose qui a conduit à la saisine des autorités judiciaires de la localité afin de la retrouver avant qu’elle ne soit inhumée par erreur. 

Au terme d’une investigation poussée, la dépouille de l’octogénaire a pu être retrouvée puis acheminée vers Moabi où l’inhumation a été faite. Une erreur d’étiquetage et de transmission qui ne serait pas la première du genre. Pour rappel, l’année écoulée le corps de Feu François Ndong Obiang avait été porté disparu alors qu’il était en conservation au sein de la Compagnie africaine de sépultures du Gabon. Il avait été inhumé puis exhumé avant d’être à nouveau inhumé. Un mal pour la famille.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop