Mitzic: Oil Lybia pointée du doigt pour pollution

© D.R

Le marketeur Oil Lybia a récemment été mis à l’index pour dégradation de l’environnement à Mitzic, dans le Woleu-ntem, par la direction générale des Hydrocarbures. C’est dans le cadre d’une mission diligentée par le directeur général des Hydrocarbures structure, Bernadin Mve Assoumou, dans ladite province que le revendeur des produits pétroliers a été épinglé.

La station Oil Lybia de Mitzic, chef-lieu du département de l’Okano, a récemment été mise en cause pour pollution. C’est le constat fait par l’équipe de la direction générale des Hydrocarbures, au cours de cette mission qui visait au préalable à répondre à la préoccupation des plus hautes autorités du pays de fournir aux populations des services de distribution de produits pétroliers de qualité et à bas coûts.

L’entreprise libyenne, dans le cadre de ses activités a été pointée du doigt pour pollution. C’est du moins ce qu’a révélé l’enquête conduite par Armand Davy Épié. «La mission a constaté avec regret la légèreté avec laquelle les baies de vidange sont gérées notamment à la station Oil Lybia de Mitzic, où les huiles usées sont déversées sur des sites inappropriés, détruisant ainsi l’environnement», peut-on lire, en guise de conclusion de l’enquête, dans les colonnes du quotidien L’Union du 22 août dernier.

Oil Lybia rejoint la liste des entreprises très peu soucieuses du respect des normes environnementale à l’instar de Total Gabon, qui en 2014 et 2015 a été accusée de pollution aux hydrocarbures sur ses sites offshore de Torpille et Grondin par les habitants de Port-gentil et l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP).

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire