Mise en garde de Dodo Bougendza, rétropédalage des APRistes            

Noel Nelson M'Essone entouré de quelques membres de l'APR © GMT

Ce jeudi 7 décembre 2017, à l’hôtel Radisson Blue, les signataires du Manifeste pour la reconstruction d’un PDG populaire par les actions de développement et de bonne gouvernance, par la voix de Noel Nelson Messone ont tenue dans un communiqué à réaffirmer leur attachement aux valeurs du parti.

C’est sur un ton solennel que l’actuel ministre des Affaires Étrangères, dans ce communiqué a «prendre acte» de l’avertissement du Secrétaire général conformément à l’article 154 des statuts du PDG qui sanctionne tout manquement d’un militant du parti à ses obligations. «Pour tous les signataires du manifeste APR, prendre acte de l’avertissement du secrétariat Exécutif est d’autant plus normal, aisé et sans ambiguïté que les hautes valeurs au respect desquelles nous convie la hiérarchie exécutive du parti démocratique gabonais sont en parfaite symbiose et cohérence absolue avec les valeurs que nous rappelons et défendons…»; a-t-il précisé.

Si ces néo-frondeurs semblent rentrer dans les rangs, ils ne regrettent pourtant pas leur action. Au contraire, selon eux, cet acte s’inscrit en droite ligne  avec la politique prônée par le parti. Une contribution supplémentaire, qui vise à «libérer la parole» et à «alimenter le débat contradictoire et la mutation d’idées novatrices à mettre au service du creuset commun qu’est notre parti, le PDG cadre de revitalisation et de régénération.»

Résolument déterminés à œuvrer pour le parti de masse, les APRistes entendent bien marquer le 11eme congrès ordinaire par leur présence. Un rétropédalage, qui sans aucun doute ravira le camp d’en face.

Entre bisbilles et trahisons, on peut dire sans ambage que la première formation politique du Gabon est une habituée de guerres intestines. Celle-ci a toujours brillé par de nombreux cas d’indiscipline notoire à mettre à l’actif des hiérarques et autres gros bonnets du parti. Tout comme l’hiver, la prochaine consultation électorale arrive à grand pas. Les Pédégistes ont tout intérêt à se mettre en rang serré s’ils veulent affronter une opposition déterminée, qui elle aussi est en pleine mutation et régénération.

Joël Lanti Ndigi III

Laissez votre avis