Mise sous bon de caisse des fonctionnaires: Onanga Y’Obegue fait le point sur l’opération !

Ali Akbar Onanga Y'Obegue, ministre de la Fonction publique © GMT

Ce jeudi 26 Juillet 2018 à Libreville, le ministre de la Fonction publique de la modernisation du service public en charge de la réforme de l’Etat Ali Akbar Onanga Y’Obegue, a réuni la presse afin de faire le point sur l’opération de mise sous bon de caisse des agents de l’Etat. Ainsi, le membre du gouvernement a fait un récapitulatif de l’étendue de l’opération qui ne concernait que la province de l’Estuaire.

C’est une opération qui avait soulevé énormément de remou. La mise sous bon de caisse des agents de l’Etat justifiée selon le ministre  «par son intérêt national» et dont l’opération de recensement a été effectuée du 17 au 24 Juillet dernier, s’est achevée avec plus ou moins de «satisfaction» pour les autorités. Ainsi, l’opération qui concernait uniquement les agents exerçant dans la province de l’Estuaire, a permis de tirer «deux enseignements généraux».

En effet pour cette opération, ce sont 42 120 bons de caisse qui ont été édités soit 38 194 bons de caisse vert (pour les agents dont la solde est domiciliée dans une banque), 1 795 bons de caisse roses (agents en présalaires) et enfin 2131 bons de caisse bleus (fonctionnaires payable au trésor public). De ce fait, sur l’ensemble des bons de caisse répertoriés 84,29% ont été effectivement distribués, les 15,71% restants n’ayant pour le moment pas trouvé preneur, les données de la Main d’oeuvre non permanente (MONP) n’étant pas comprises.  

Regroupés en trois grandes catégories (Santé et Affaires sociales, Education et Enseignement, Autres secteurs), ce sont respectivement 6 842 bons de caisse sur 7521 disponibles qui ont été distribués pour la santé et les affaires sociales,  12 383 pour l’éducation et l’enseignement sur 15 399 édités, et enfin 16 278 pour un total de 19 200 édités dans les autres secteurs.

Au sortir de cette opération, ce sont donc 35 503 agents qui seront effectivement payés, soit un taux de 84,29%, dont 32 618 percevront leurs rémunérations au sein de leur banque respective. A noter que 6 617 bons de caisse restent encore à distribuer en tenant compte des périodes de réclamations et de contentieux.

Laissez votre commentaire