lundi,27 septembre 2021
AccueilDerniers articlesMinvoul: un militaire écope de 19 ans de prison pour avoir abattu...

Minvoul: un militaire écope de 19 ans de prison pour avoir abattu son frère d’arme à cause d’une femme

Ecouter cet article

Christ Cabrel Mambana Malekou, un soldat de 2e classe a été condamné à la peine de 19 ans de réclusion criminelle assortie d’une amende de 30 millions par la Cour spéciale militaire (CSM), rapporte L’Union. Le prévenu a été reconnu coupable d’avoir assassiné son collègue à Saint Palmier, un quartier de Minvoul après avoir découvert qu’il entretenait une relation amoureuse avec une fille qu’il convoitait.

Il aura fallu attendre 2 ans avant de voir Christ Cabrel Mambana Malekou être fixé sur son sort. En effet, le soldat de 2ème classe a comparu devant la Cour spéciale militaire le mardi 8 juin dernier pour assassinat présumé sur son collègue le sergent-chef, Gildas Mayogo Moukoua à Minvoul dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 décembre 2019. À la barre, le Président de ladite Cour, Jérôme Atolossouba, va soumettre le mis en cause à un interrogatoire. 

Convoqués pour éclairer la lanterne des juges professionnels et du Jury composé de militaires, les 3 témoins ont livré des versions toutes aussi éloignées les unes des autres. Fort de cette confusion flagrante, le Procureur de la République, André Patrick Roponat et la partie civile représenrée par Me Bongho Mavoungou ont déduit qu’il ne s’agit nul autre que d’un assassinat. Une conviction balayée d’un revers de la main par la défense assurée par Maîtres Hughes Désiré Boguikouma et Pi Makanga Missamou.

Pour les conseils de Christ Cabrel Mambana Malekou, leur client mérite des larges circonstances atténuantes. Une sollicitation bien accueillie par la Cour spéciale militaire qui a déclaré le mis en cause coupable d’assassinat sur son collègue. Il écope de la peine de 19 ans de réclusion criminelle et 30 millions FCFA pour dommages et intérêts à verser à la famille du regretté sergent-chef Gildas Mayogo Moukoua. 

Une jeune fille à l’origine de cet assassinat

Pour rappel, les deux militaires en mission à Minvoul étaient allés se divertir dans un bistrot, au quartier dit « Pays-Bas ». Coïncidence ou pas, les deux frères d’armes draguaient la même fille qui ne semblait pas gênée. Au final, c’est le sergent-chef Gildas Mayogo Moukoua qui remporte la mise et rentre avec la fille laissant son collègue caporal chef au bar. En remontant à la caserne, il croise à nouveau la jeune fille enlacée avec son supérieur hiérarchique qui l’aurait nargué en l’appelant  « jeune ».

 Il n’en fallait pas plus pour qu’une rixe verbale éclate. À la suite de quoi, le caporal-chef s’est rendu au siège de WWF où ils étaient casés et s’est saisi d’une arme. De retour, juste devant la maison, il tire à bout portant sur son collègue qui instantanément rendra l’âme. Un bruit qui réveillera le voisinage. N’imposant aucune résistance en raison de son état d’ébriété, le tireur sera conduit par les limiers à la brigade où il demeure en garde à vue. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop