Minvoul: Francis Nkea promet monts et merveilles aux populations

Francis Nkea, ministre de l'Education nationale © D.R

Le vendredi 25 mai 2018 dernier, le ministre de l’Education nationale, Francis Nkea Ndzigue, a au cours de sa tournée dans le Grand nord, promis particulièrement aux populations de Minvoul, d’être leur port étendard auprès de l’exécutif, de faire tout ce qui sera en son pouvoir, pour résoudre leurs multiples problèmes, d’être celui qui améliorera leurs conditions de vie et qui sera à l’origine de leur stabilité sociale.

Se présentant comme étant l’homme de toutes les situations, l’homme par qui et pour qui tout est possible, Francis Nkea Ndzigue, a affirmé vendredi dernier aux populations de Minvoul, le chef-lieu du Département du Haut-Ntem dans Woleu-Ntem, que grâce à lui, ces derniers verront leurs conditions de vie s’améliorer de manière fulgurante et significative.

«Mes frères et sœurs, Ali Bongo vient de me confier le ministère de l’Education nationale, le plus grand ministère au monde. Sachez mes parents que tous vos enfants instituteurs et professeurs auront maintenant les postes à l’éducation nationale. Tous vos enfants professeurs seront promus. Minvoul ne sera plus malheureux», a déclaré Francis Nkea lors de sa tournée dans le Woleu-Ntem.

Francis Nkea n’a pas manqué ne vanter et de proclamer ses liens très étroits qu’il avec le chef de l’Etat. Une relation qui selon lui l’a permis d’obtenir sur la forme, la libération du prisonnier politique Bertrand Zibi Abeghe. «Ali Bongo s’est fâché parce que Bertrand a mal parlé. Oui, il faut le reconnaître. Mais lorsqu’il a fait de moi son ministre de la Justice, il m’a demandé de faire sortir Bertrand de prison. J’ai tout fait pour sa libération, mais à cause de la grève des magistrats, nous n’avions pas pu obtenir la libération de Bertrand», a-t-il indiqué aux habitants de Bolossoville.

Laissez votre commentaire