Minusca: le retrait des soldats gabonais reporté

© D.R

Les autorités gabonaises viennent de décider d’ajourner pour quelques mois encore, le retrait des soldats gabonais de la mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies pour la Centrafrique (Minusca), pourtant prévu pour ce mois de juin. Une décision de retrait survenue suite à des soupçons d’abus sexuels et de ventes de munitions par les soldats gabonais basés en RCA. Des motifs de retrait démentis par le porte-parole du gouvernement de l’époque, Alain Claude Bilie-BY Nze.

La décision prise le jeudi 8 mars dernier par l’exécutif, de retirer les troupes gabonaise soit près de 444 soldats, de la mission de l’ONU en République Centrafricaine (RCA), suite aux allégations d’abus sexuels en RCA, sitôt démenties par le porte-parole du gouvernement de l’époque Alain Claude Bilie BY Nze, vient d’être reportée au mois de septembre 2018.

Selon nos confrères de La Libreville, il semblerait que le départ des troupes gabonaises, pourtant prévu pour ce mois de juin 2018, a été reporté pour le dimanche 30 septembre 2018 prochain.  «Etienne Massard Kabinda Makaga, le ministre des affaires présidentielles gabonaises et de la Défense, doit prochainement se rendre au siège de l’ONU, pour aborder ce sujet», a indiqué une source onusienne à nos confrères.

Rappelons que lors de la crise politique et militaire, survenue en 2013 en République Centrafricaine et qui a gravement secoué ce pays, a poussé les populations à fuir leurs domiciles, le Gabon était l’un des premiers pays à avoir décidé d’engager ses forces armées dans la Minusca, mise sur pied par l’ONU en 2014, avec pour mission, de contribuer au retour à la paix dans ce pays frère.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire