samedi,28 novembre 2020
Accueil A La Une Minlama Mintogo: «personne ne viendra développer le Gabon à notre place»

Minlama Mintogo: «personne ne viendra développer le Gabon à notre place»

Au moment où le Gabon célèbre les 60 ans de son accession à l’indépendance, le bilan de ces 6 décennies se pose sur le plan social, économique et politique. Dans une déclaration rendue publique ce 16 août 2020, le président d’Ensemble pour le Gabon Dieudonné Minlama Mintogo invite chaque Gabonais à faire son analyse de la situation du pays. Un bilan qui devrait « amener à fixer un nouveau cap, des nouvelles résolutions et un nouvel état d’esprit ». 

Si d’entrée de jeu, l’ancien candidat à l’élection présidentielle a relevé que les 60 ans d’indépendance peuvent être considérés comme le temps de la retraite, Dieudonné Minlama Mintogo a indiqué que cette commémoration de l’accession du pays à la souveraineté internationale est propice à une réflexion sur son cheminement. Il a d’ailleurs souligné que « dans la vie d’une Nation, pour certains, 60 ans peut paraître jeune, le plus souvent, pour justifier échecs ou ratés, mais pour les autres, 60 ans c’est le temps qu’il faut ! »

Le président de l’Observatoire national de la démocratie a tenu à relever que ces 60 ans auraient dû servir à assurer un développement non seulement des infrastructures essentielles mais aussi social « pour sortir son peuple de la précarité » et bâtir des institutions fortes et justes. « En conclusion, d’une manière ou d’une autre, soixante (60 ) ans c’est le temps de la Vérité pour un Pays »

A cet effet, il a appelé les Gabonais à « consacrer ces moments de festivités à la réflexion, l’introspection, à la méditation: 𝗔𝘂 𝗯𝗶𝗹𝗮𝗻! ». « Ce bilan ne doit pas être un simple procès pour ceux qui ont géré le pays ou pour ceux qui le gèrent en ce moment. Ce bilan doit aussi prendre en compte l’implication de chacun de nous dans notre propre construction en tant qu’être humain, dans la construction de notre famille et celle de notre pays », a indiqué le leader d’Ensemble pour le Gabon.

Par ailleurs, se voulant un homme de dialogue, Dieudonné Minlama Mintogo a indiqué que la célébration de ces 60 ans d’indépendance devrait aussi interpeller « les dirigeants, les acteurs politiques, la Société Civile, tous les leaders d’opinion et les acteurs au développement de s’arrêter, de mettre de côté leurs intérêts et leurs égos et, de s’asseoir ensemble autour d’une table pour parler du Gabon », a-t-il indiqué.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion