mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Minlama Mintogo : «le gouvernement principal obstacle au bien-être des Gabonais»

Minlama Mintogo : «le gouvernement principal obstacle au bien-être des Gabonais»

C’est par le biais d’une déclaration rendue publique ce mardi 31 décembre 2019, que le Président d’Ensemble Pour la République Dieudonné Minlama Mintogo a tenu à adresser ses voeux à l’ensemble des populations gabonaises. Occasion pour l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2016 de faire non seulement un bilan de cette année qu’il a jugée « difficile et pénible », mais aussi de plaider pour la mise en place d’un gouvernement plus stable et d’une « commission indépendante anti-corruption chargée de récupérer et de rapatrier toutes les sommes d’argent détournées ou  blanchies ».   

A quelques heures de la nouvelle année, Dieudonné Minlama Mintogo a souhaité faire l’économie de la situation sociopolitique du pays. S’il a relevé que cette année encore le Gabon « a été aussi proche du chaos », le président d’Ensemble Pour la République a remercié Dieu d’avoir préservé le pays des affres de la violence et de l’incertitude.

Toutefois, il n’a pas manqué de dresser un tableau sombre de l’année 2019. « Ce fut une année d’instabilité et d’incertitude . Une année de doute : une année sombre ! C’est le gouvernement de la République , qui a le mieux exprimé cette instabilité , cette incertitude et ces doutes ». Preuve de cette instabilité, il a fait remarquer le nombre important de remaniements gouvernementaux mais surtout l’incarcération de 4 de ses ministres pour des faits de détournement ou complicité de détournement de fonds publics, blanchiment de capitaux, concussion, association  de malfaiteurs.  

Si Dieudonné Minlama Mintogo a indiqué que lesdits détournements concernent plusieurs centaines de milliards de FCFA, ils « contrastent , à n’en plus douter , avec le niveau de précarité très avancé dans lequel plus du tiers de la population  gabonaise vit, avec le niveau désastreux de notre système de santé, de notre système éducatif, de notre réseau routier ». « En clair, le gouvernement, censé rassurer , trouver des solutions aux difficultés des populations et développer le pays apparaît aujourd’hui comme le principal  obstacle à tout développement et au bienêtre des Gabonaises et des Gabonais», a-t-il martelé.

C’est donc face à ce constate de quasi échec, que l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2016 a sollicité du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba des mesures fortes visant à remettre de l’ordre dans le pays. Ainsi il a demandé la poursuite de l’opération de lutte contre la corruption mais aussi que soit réexaminée l’opération Mamba et l’élargissement à tous les cas dénoncés par la Cour des Comptes dans ses différents rapports mais surtout la mise en place d’une commission indépendante anti-corruption chargée de récupérer et de rapatrier toutes les sommes d’argent détournées ou  blanchies . 

Tout en  appelant l’ensemble des forces vives de la nation à se mettre à la disposition du président de la République Ali Bongo Ondimba pour l’accompagner dans la lourde tâche pour le développement  social, économique et politique, Dieudonné Minlama Mintogo a appelé ce dernier à doter le pays d’un « gouvernement stable, composé d’Hommes et de Femmes intègres et déterminés , ayant l’amour du pays  et plaçant l’intérêt supérieur de la Nation audessus de tout autre intérêt ». 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion