Ministère du commerce : un comité de doyens veut réguler l’organisation des syndicats

Comme dans plusieurs administrations, le ministre du commerce comprend en son sein une pléthore de syndicats, près de sept pour être précis.  Une situation qui crée une certaine léthargie d’autant que la hiérarchie ne tient plus compte des revendications au regard du nombre élevé d’interlocuteurs.

Afin de venir à bout de ce phénomène, plusieurs fonctionnaires de cette administration se sont  regroupés au sein d’une dynamique née de manière spontanée baptisée «Le comité des doyens ». «Nous avons fait un travail durant trois jours, au cours duquel nous avons synthétisé les cahiers de charge, nous avons pris une dizaine de voix et avons décidé de parler d’une même voix. 7 syndicats pour ce département ministériel ne facilitent pas les négociations », confie Michel Magloire Eyene, président dudit comité des doyens.

Totalisant pour la plupart quinze, vingt  à vingt-cinq ans d’expérience les doyens ont appelé les partenaires sociaux à une dynamique unitaire. Ils leur ont par ailleurs demandé de se limiter au  maximum  à deux syndicats, mais semble-t-il, les habitudes ont la peau dure. «Il s’est passé un mois aujourd’hui et apparemment tous ceux qui avaient accepté notre proposition lors de nos échanges n’ont pas été changé de positions.»

Laissez votre avis