Ministère des Transports: Justin Ndoundangoye sera-t-il à la hauteur ?

Justin Ndoundangoye, ministre des Transports et de la Logistique © D.R

Nommé par décret présidentielle sur proposition du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, le nouveau ministre des Transports et de la Logistique, Justin Ndoundangoye, est une figure peu connu du grand public. Parmis les grands dossiers qui l’attendent, la situation catastrophique de la Société gabonaise de transport (Sogatra) et l’opinion se demande si ce dernier aura la poigne nécessaire  pour conduire la réforme de cette administration stratégique.

Dévoilé il y a quelques heures, le nouveau gouvernement d’Emmanuel Issoze Ngondet connaît un visage étranger en la personne de l’ancien secrétaire exécutif de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF), Justin Ndoundangoye, poste qu’il occupait depuis bientôt 7 mois. Sa nomination sonne comme une belle promotion et signe du rajeunissement de l’équipe gouvernementale toutefois, elle  laisse quelque peu perplexe.

En effet, à la tête de l’ARTF, ce jeune cadre de l’administration n’a pas vraiment séduit au vu de ses résultats très mitigés voir inexistants. Du coté de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires, voilà près de 4 mois que les employés n’auraient pas perçu leurs salaires, sous le regard méprisant de l’administration de cette entité dirigée par le secrétaire général de l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV).

En outre, il lui serait reproché d’avoir dilapider le budget de l’ARTF en organisant des manifestations sans réel impact, c’est le cas du 8ème anniversaire de l’Autorité de régulation, où des sommes faramineuses aurait servi à financer la cérémonie au grand dam des salariés qui continuent de broyer du noir.

Ainsi, au vu de tels agissements, l’opinion se demande si le nouveau ministre du Transport aura à coeur de résoudre les difficultés que traverse ce département où se contentera-t-il de sabrer le champagne comme c’est le cas de ces nouveaux jeunes loups qui trônent à la tête des administrations gabonaises.