Ministère de l’Agriculture: passation de charges entre Manfoumbi et Maganga Moussavou

Yves-Fernand Manfoumbi et Biendi Maganga Moussavou, ce lundi 26 février au moment de la passation de charges © D.R

Ce lundi 26 février 2018, le secrétaire général adjoint 1 du gouvernement, Vincent Rérambyat, a présidé la cérémonie de passation de charges au ministère de l’Agriculture entre les ministres entrant, Biendi Maganga Moussavou et sortant, Yves-Fernand Manfoumbi, devant quelque collaborateurs réunis pour la circonstance.

16 mois après son arrivée au ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, chargé du Programme Graine, Yves-Fernand Manfoumbi a été remplacé à la faveur d’un remaniement partiel du gouvernement survenu le 20 février 2018. Faisant suite à ce dernier, il a passé les dossiers à son successeur, Biendi Maganga Moussavou, en présence du représentant du secrétariat général du gouvernement, ce lundi 26 février.

Prenant la parole à l’occasion de cette cérémonie de passation de charge présidée par le secrétaire général adjoint 1 du gouvernement, Vincent Rérambyat, le ministre sortant de l’Agriculture a d’abord adressé ses «plus vifs remerciements» au président de la République pour la confiance sans cesse renouvelé à son égard. «Sans la volonté politique du chef de l’Etat, les résultats que nous avons obtenus dans le secteur agricole ne l’auraient pas été, sans son soutien constant à ce que nous faisions, rien n’aurait été possible», a-t-il confié.

Yves-Fernand Manfoumbi n’a pas également manqué de manifester sa gratitude successivement au Premier ministre, Chef du gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet, à l’ensemble du personnel du ministère de l’Agriculture, avec qui il a oeuvré un peu plus de deux ans à faire du secteur agricole, «le premier levier de croissance, le premier levier de la diversification de l’économie gabonaise, le premier gisement d’emplois», a-t-il poursuivi, avant d’adresser ses «sincères félicitations» à son successeur.

Le ministre entrant a, à son tour rendu un «hommage mérité» à Yves-Fernand Manfoumbi pour «le travail dynamique que tout le monde devrait lui reconnaître», a précisé Biendi Maganga Moussavou avant de remercier «les plus hautes autorités de l’Etat pour la confiance faite à nouveau à sa personne», a-t-il conclu.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire