jeudi,29 juillet 2021
AccueilDerniers articlesMimongo: il tue à l'aide d'un chevron l'homme qui a égorgé sa...

Mimongo: il tue à l’aide d’un chevron l’homme qui a égorgé sa fillette d’à peine 2 ans

Ecouter cet article

Vision d’horreur le dimanche 6 décembre dernier, au village Mebe dans le département de l’Ogoulou dont le chef lieu à Mimongo. En effet, un père de famille répondant au nom de Guy Patrick Ndokou s’est rendu coupable du meurtre d’Alain Sylvain Mouandza Papé après avoir découvert que c’est ce dernier qui a quelques heures auparavant égorgé sa fillette d’à peine 2 ans et emporté la tête dans un sachet.

Les faits se sont produits le dimanche 6 décembre 2020 aux environs de 9 heures au village Mebe à 11 km du centre d’Etéké dans le département de l’Ogoulou dans la province de la Ngounié. Ce jour-là, le village est à la recherche d’une fillette d’à peine 2 ans répondant au nom Gabrielle Moubouasse. Il se passera plusieurs heures avant que les premières pistes ne soient explorées. 

Désespéré, le papa de la portée disparue décide d’investiguer lui-même. C’est alors qu’il apprend qu’Alain Sylvain Mouandza Papé, un villageois de 24 ans aurait été aperçu avec son enfant. Lequel serait rentré en forêt avec la fillette. Tous les regards se portent de suite sur ce dernier qui d’ailleurs est introuvable. Soudain, le jeune homme apparaît avec un sachet qu’il tente de dissimuler arguant même qu’il revenait de la chasse.

Une version qui ne semble pas assez convaincre les riverains. C’est alors que des fouilles seront effectuées sur l’homme. Lesquelles permettront de mettre la main sur le fameux sachet. En ouvrant ledit sac, effarés seront-ils, car une tête y sera découverte. Présent sur les lieux, Guy Patrick Ndokou n’aura aucun mal à reconnaître son enfant. Il semble qu’elle ait été égorgée par le jeune homme.

Dans une colère noire, il se met en rogne et se saisit d’un chevron pour l’asséner sur le présumé meurtrier qui venait d’avouer son acte. Le coup porté sur ce dernier sera si violent qu’il succombera sur le champ. Revenu à son état normal, le père revanchard sera interpellé par les gendarmes dépêchés sur les lieux pour s’enquérir de la situation. Apprend-t-on des sources concordantes que Guy Patrick Ndokou aurait été déféré devant le parquet de la République près le tribunal de Mouila. Nous y reviendrons !

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )