jeudi,29 juillet 2021
AccueilActualitésCultureMichel Menga: «l'argent des artistes n'a pas été donné»

Michel Menga: «l’argent des artistes n’a pas été donné»

Ecouter cet article

Les acteurs culturels gabonais ayant presté lors du Festival Gabon 9 Provinces 2020 ne seraient apparemment pas prêts de rentrer en possession de leur dû. Au lendemain de leur prise d’assaut de la cour du ministère de la Culture et des Arts pour exprimer leur mécontentement, le ministre de la Culture, Michel Menga M’Essone, a réagi. Selon lui, le cachet des artistes n’est pas encore disponible. 

Voilà une annonce qui ne devrait pas plaire à la communauté artistique gabonaise, quand on sait que tout travail mérite salaire et que les prestations ont été effectuées sous réserve des contrats individuels dûment signés. Près d’un mois après la clôture de l’édition virtuelle du Gabon 9 provinces 2020, le cachet des acteurs culturels reste impayé.  Pourtant, selon des indiscrétions, le ministre de la Culture et des Arts, Michel Menga M’Essone aurait déjà reçu des fonds. Des fonds non destinés aux artistes, à en croire le membre du gouvernement.

« L’avance que nous avons eue par rapport à la demande qui a été formulée pour couvrir l’ensemble des dépenses du Festival, a servi d’une part à financer le prestataire, c’est-à-dire à lui donner une avance, et permettre le déploiement de ceux qui sont partis sur le terrain dans les 9 provinces du Gabon », a expliqué Michel Menga M’Essone aux artistes, lors d’un entretien avec ces derniers. Et le ministre de la Culture et des Arts de remuer le couteau dans la plaie en poursuivant: « cet argent n’était pas destiné aux artistes. L’argent des artistes n’a pas été donné », a-t-il martelé. 

Les acteurs culturels dénoncent une clochardisation des interprètes de l’art gabonais. A cela s’ajoute la grande question: où est passé l’argent destiné aux artistes? Pourtant sur le plateau de l’émission Je suis 9 provinces organisé en octobre dernier, les membres de la commission d’organisation de Gabon 9 provinces rassuraient quant à la disponibilité des fonds.

Laissez votre commentaire