Mesures d’austérité: Georges Bruno Ngoussi affiche son opposition

Le révérend pasteur, Georges Bruno Ngoussi © D.R

C’est à la faveur d’un point de presse, animé le vendredi 27 juillet dernier, dans un hôtel de Libreville, que le président de l’association 12-12-2015, Georges Bruno Ngoussi, a tenu a donner la position de ce mouvement de la société civile gabonaise. Il a souligné pour ce faire la nécessité pour le peuple de s’opposer à ces décisions.

Dans la droite ligne des réactions qui ont suivi l’annonce des mesures gouvernementales, Georges Bruno Ngoussi a lors de cette rencontre tenue également  donné sa position sur la question. Pour lui, elles ne seraient qu’une illusion supplémentaire, «une façon de faire rêver les Gabonais à l’instar de l’émergence promise depuis 2009», a-t-il relevé.

Convaincu d’une mauvaise gouvernance au plus haut sommet de l’État et en sa qualité d’homme d’église, il n’a pas hésité à mettre en garde contre les objectifs révélés de ces décisions. «Si l’on fait grâce au méchant, il n’apprend pas la justice, il se livre au mal dans le pays de la droiture,  et il n’a point d’égard à la majesté de Dieu», a-t-il prophétisé, identifiant ainsi le gouvernement en exercice comme le méchant de sa prophétie.

Pour rappel, les mesures gouvernementales dites d’austérité ont été prises le 21 juin dernier à l’issue du Conseil des ministres. Celles-ci visent notamment à assainir les finances publiques. Une batterie de mesures dont les plus emblématiques sont, la réduction du train de vie de l’État, qui a conduit récemment à la mise sous bons de caisse des agents publics, la prochaine décote des salaires dépassant les 650 000 Fcfa, la réduction des membres du gouvernement ou encore la suppression de certaines agences.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire