Menace de grève du personnel de l’Assemblée nationale

Assemblée nationale © D.R

Grogne du personnel de  l’Assemblée nationale. Ces derniers, par la voix du Syndicat des personnels de l’Assemblée nationale (Sypan), l’ont fait savoir ce mardi 10 avril par le dépôt d’un préavis de grève, de 5 jours, sur la table du secrétaire général de cette institution constitutionnelle.  

Le personnel de la chambre basse du parlement s’insurgent notamment, contre le non-paiement 45 jours après la rentrée parlementaire, de la prime de session, à ce subside, s’ajoute non-règlement de la prime d’astreinte du mois de mars. Peut-on lire dans le communiqué signé de la main du président du Sypan, Eddy Mbadinga Bourobou.

Il s’agit là du situation fort géante pour le syndicat de l’Assemblée qui, à l’approche des législatives, craint ne pas percevoir ces indemnités. En guise d’avertissement, le Sypan a déposé un préavis de grève expirable le 15 de ce mois. Faute de quoi, un arrêt des activités professionnels du personnel n’est pas exclus.