mercredi,1 février 2023
WEB_BICIG_12-14_CréditFêteÀLaCarte_729x94px
AccueilActualitésPolitiqueMenace d’arrestation sur la personne de Paul-Marie Gondjout

Menace d’arrestation sur la personne de Paul-Marie Gondjout

Ecouter cet article

Depuis l’annonce des résultats provisoires de la présidentielle le 31 août dernier, les arrestations de soutiens et proches de Jean Ping se sont répétées. Le dernier qui se peaufine serait celui de Paul-Marie Gondjout, secrétaire exécutif adjoint de l’Union nationale, parti politique dont le candidat Casimir Oye-Mba s’était désisté au profit d’une candidature unique de l’opposition face à Ali Bongo Ondimba. Par ailleurs, il est membre représentant de l’opposition au sein de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP).

« J’apprends de certaines sources autorisées un plan d’arrestation sur ma personne en rapport avec ce qu’il s’est passé à la CENAP », a-t-il précisé sur son profil Facebook.

Une arrestation aux allures arbitraires dont le justificatif serait, les positions de ce dernier au sein de l’instance en charge des élections.

« Je voudrai dire à ceux qui ourdissent ce plan que la démocratie si tant est qu’ils la comprennent ne consiste pas à réduire au silence ceux qui sont contre vous » adresse-t-il à ceux qui projettent de l’arrêter comme l’ont déjà été nombreux de ses compères eux aussi soutiens de Jean Ping.

« La libre expression sert à faire avancer le débat et nous devons la protéger dans notre pays », lance-t-il à leur endroit avant d’ajouter « Tant qu’il y aura des tricheurs il y aura toujours des personnes pour le dénoncer » et de conclure  « Gardons notre pays en paix c’est le moins que l’on puisse faire pour lui. Je suis un citoyen libre et respectueux de l’état de droit ».

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
KIKOO
KIKOO
25 septembre 2016 à 14h00min 14 h 00 min

C’est devenu à la mode les arrestations?

Philberte
Philberte
26 septembre 2016 à 9h00min 9 h 00 min

vont-ils tous nous arrêter ? C’est incroyable. Certains gabonais pour peu qu’ils ne partagent pas les idéaux du PDG se voient persécutés. Nous sommes dans une parodie de démocratie et le monde entier nous observe.

paulin nze
paulin nze
26 septembre 2016 à 16h49min 16 h 49 min

Pour un président qui ce reconnais élu par le peuple, comme il sait qu’il mal élu c’est normal de procéder aux arrestations
Pour intimider la population Ya que voir les carrefours de la capital les chars sont de partout quel honte pour le Gabon

Enami Shop
3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x