mercredi,8 décembre 2021
AccueilDerniers articlesMedouneu: Fatima Ekang Nguema tuée après une attaque d'éléphant

Medouneu: Fatima Ekang Nguema tuée après une attaque d’éléphant

Ecouter cet article

Il ne se passe plus un jour sans que la problématique du conflit Homme-faune ne soit remise au goût du jour. Le dernier fait en date est survenu le dimanche 14 novembre à Etsameyong, un village du département du Haut-Como, dans la province du Woleu-Ntem où une compatriote répondant au nom de Fatima Ekang Nguema a été tuée au cours d’une attaque de pachyderme, rapporte le quotidien L’Union.

Selon nos confrères, les faits se seraient déroulés le vendredi 12 novembre 2021 au village Etsameyong situé à 9 kilomètres de Medouneu, chef-lieu du département du Haut-Como. Ce jour-là, Fatima Ekang Nguema serait partie de son domicile pour la forêt afin d’y chercher des feuilles servant à la fabrication du manioc. Jusqu’à tard dans la nuit, toute la maisonnée espérait encore le retour de la maîtresse des lieux, mais en vain.

Ainsi, le samedi 13 novembre 2021, Obiang Emore, l’époux, aurait alerté le chef de regroupement de villages de la disparition de sa femme, qui, à son tour, aurait saisi la brigade de gendarmerie locale. Des recherches vont être menées qui dans un premier temps vont s’avérer infructueuses. C’est le dimanche 14 novembre que le corps sans vie de Fatima Ekang Nguema sera découvert totalement déchiqueté. Une macabre découverte qui laisse penser que la victime a sans doute été tuée par un éléphant ou un autre animal féroce.

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans la région et n’a pas manqué de susciter l’effroi auprès des populations qui ne savent plus à quel saint se vouer. Un drame qui intervient en plein débat sur le conflit Homme-faune et le constat d’une recrudescence d’incursions d’animaux près des lieux d’habitation, pour lesquelles, le gouvernement a érigé des barrières électriques et pour lesquelles le ministre des Eaux et Forêts Lee White qui, en août dernier, a annoncé la mise en place d’une ligne budgétaire dans le projet de loi de finances 2022 d’un montant de 2 milliards pour la compensation des victimes.

Laissez votre commentaire

Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop