Me Fabien Méré : «nous sommes dans une progression de la construction de notre pays et nous le ferons sans les sauvages»

Le samedi 24 juin, la Coalition pour la nouvelle République, présidée par l’ancien candidat à l’élection présidentielle, Jean Ping, était au contact des populations des différents arrondissements de Libreville. Au menu de ces causeries simultanément animés par des membres de la Coalition, le principe de résistance prôné par Jean Ping, la mission de la Cour pénale internationale qui a séjourné il y a quelques jours au Gabon, pour faire la lumière sur les violences post-électorales et la situation sociopolitique que traverse le pays.

En effet, le week-end écoulé constituait un véritable marathon pour les membres de la Coalition pour la nouvelle République. Ceux-ci sont allés contact des populations pour les entretenir sur la situation que traverse le pays depuis la clôture de l’élection présidentielle, qui a vu Ali Bongo être déclaré vainqueur, une victoire toujours contestée par l’opposition menée par Jean Ping.

Ainsi, de Cocotier à Plaine niger, en passant par Nzeng Ayong ou Kinguélé, le message était quasiment le même. L’occasion était donnée pour l’un des membres influents de la Coalition, en l’occurrence Maître Fabien Méré  d’éclairer la lanterne des populations sur la situation politique, mais aussi socio-économique du pays.

S’adressant avec force et conviction aux populations venues nombreuses écouter le message de la «résistance» il a exhorté à s’inscrire massivement dans le combat pour l’alternance au Gabon. «Vous avez le pouvoir de changer les choses! la force qui vous a emmené cette après-midi ici est un signe de ce que vous avez de moins en moins peur. Même s’ils venaient nous charger maintenant, nous allons nous disperser oui, mais nous reviendrons parce que nous ne pouvons plus disparaître, nous sommes dans une progression de la construction de notre pays et nous le ferons sans les sauvages»; a lancé Fabien Méré.

Soulignant la nécessité des populations de s’inscrire dans le principe de résistance active, il a exhorté les populations à prendre leur responsabilité, «nous devons prendre sur nous, de nourrir notre courage, de nous lever, d’être le plus nombreux possible chaque fois que la vérité l’exigera, nous sommes la vérité» a t-il indiqué.

Laissez votre avis