Me Bantsantsa : «l’administration  pénitentiaire refuse de me laisser rencontrer M. Djally»

Alain Djally, ancien militaire et aide de camp de Jean Ping a été entendu par le procureur de la République, Steeve Ndong Essame Ndong,  puis par un juge d’instruction qui l’a placé sous mandat dépôt à la prison centrale de Libreville le mardi 18 avril dernier? Depuis lors, son avocat Me Jean Rémy Bantsantsa n’a pas réussi à le rencontrer.

Joint au téléphone par la rédaction de Gabon Media Time, l’avocat nous confie que «l’administration  pénitentiaire refuse de me laisser rencontrer M. Djally». Pourtant, il s’y est rendu «muni d’un permis de visite dûment délivré par le juge d’instruction» précise Me Bantsantsa.

La visite de l’avocat doit lui permettre de préparer avec son client l’audition au fond qui devrait lieu précise-t-il «en début de semaine prochaine».

Le refus des responsables de la prison centrale de Libreville a conduit à déduire,  qu’Alain Djally «est en prison parce qu’il  est le collaborateur de M. Ping.», qu’à ce titre «C’est un prisonnier politique.»

Me Bantsantsa a dit saisir ce jour même Amnesty international pour «dénoncer cette violation du droit de tout détenu de pouvoir avoir accès à son avocat afin de préparer sa défense.»

Laissez votre commentaire