Me Akumbu regrette la médiatisation de l’annulation de l’élection de Me Ntoutoume

Me Akumbu M’Olouna, ancien bâtonnier de l'ordre des avocats © D.R

Suite à l’annulation par le Conseil d’Etat de l’élection du bâtonnier du Conseil de l’ordre des avocats du Gabon, la réaction de Me Lubin Ntoutoume et le Conseil de l’ordre qui a jugé cette décision non conforme au principe du contradictoire, le principale plaignant, Maître Jean Pierre Akumbu M’Olouna a jugé regrettable la posture adoptée par ses confrères qui entendent attaquer la décision du premier président du Conseil d’Etat.

En effet, Me Jean Pierre Akumbu M’Olouna s’est dit décontenancé par son jeune confrère Me Lubin Ntoutoume et les membres du Conseil de l’ordre qui ont indiqué leur intention de déposer un recours en contestation de la décision prise par le premier président du Conseil. Il a dit regretté «qu’un avocat qui aspire à représenter l’ordre des avocats ne puisse pas respecter les décisions de justice en portant un contentieux électoral définitivement tranché par le Conseil d’Etat devant l’opinion publique».

Pour l’ancien bâtonnier qui aspire semble t-il à revenir à la tête du barreau du Gabon, l’attitude de ses confrères violerait les principes de droit. «C’est un non respect de la légalité républicaine», a-t-il confié . Il a relevé d’ailleurs que le bâtonnier élu avait fait preuve de mauvaise foi puisqu’il avait évité d’aborder le fond du contentieux, notamment la question de ses cotisations «élément important pour être candidat et électeur».

Par ailleurs, il a condamné l’attitude de ses confrères qui refusent de se plier à une décision de justice et qui ont préféré médiatiser cette affaire. «Le Conseil d’Etat a dit le droit, le plateau médiatique ne saurait être une troisième juridiction», a-t-il martelé.

Laissez votre commentaire