Mbigou: un lycée d’excellence achevé au trois quart à l’abandon

Une vue du préau du lycée de Mbigou à l'abandon © D.R

Dans le cadre de sa tournée de sensibilisation portant sur l’ordonnance controversée portant modification de certaines dispositions du Statut général de la Fonction publique, Dynamique unitaire (DU) s’est rendue le vendredi 8 juin dernier à Mbigou, dans le département de la Boumi-Louetsi. Occasion pour Marcel Libama d’alerter l’opinion sur le lycée d’excellence achevé au trois quart et abandonné depuis plusieurs années.

Plus de 20 ans après le lancement des travaux de construction du lycée d’excellence de Mbigou, qui devait accueillir l’élite du département de la Boumi-Louetsi, mais aussi des départements voisins (Louetsi Wano et Louetsi Bibaka), attend toujours ses finitions. En lieu et place des élèves, des enseignants, des tables-bancs et des tableaux, les chauves-souris, les rats et les reptiles ont pris possession des lieux.

Lire aussi >> Mbigou : éléphants blancs, voir le lycée public et  pleurer 

C’est en effet, un lycée abandonné, pourtant achevé aux trois quarts, qui compte 6 salles de classes réparties sur deux bâtiments, un internat composé d’un dortoir de 5 box, un réfectoire d’une capacité de près de 200 places, ainsi que deux laboratoires inachevés qui est complètement envahi par les hautes herbes. Sur place, Marcel Libama n’a pas manqué de montrer son étonnement qualifiant le spectacle de «désolant et scandaleux».

Mais l’incongruité n’est nulle autre que celle du collège d’enseignement secondaire (CES) Amiar Nga’hang de Mbigou, lui aussi dans un état de délabrement avancé, a été transformé depuis quatre ans en lycée et compte 721 élèves pour 13 classes physiques. «Ce dernier, en sureffectif se contente de salles spécialisées de physique et de SVT du CES qui ont été transformé en salle de classe pour faire un lycée», a indiqué Marcel Libama, avant d’ajouter que ce lycée par défaut, «ne dispose que, d’un professeur d’anglais, 1 professeur de SVT, et 1 Professeur de mathématiques».

Laissez votre commentaire