Mbigou : éléphants blancs, voir le lycée public et  pleurer

Démarrés vers les années 1997, les travaux du lycée abandonné au quartier Mounguémbé dans la commune de Mbigou (département de la Boumi Louetsi), 20 ans plus tard, tardent à s’achever. Ne figurant pas sur la carte scolaire, ce dernier était un don du défunt président Omar Bongo Ondimba.

Achevé aux trois quarts, le lycée public de Mbigou, compte 6 salles de classes réparties sur deux bâtiments, un internat composé d’un dortoir de 5 box, un réfectoire d’une capacité de près de 200 places, ainsi que deux laboratoires inachevés.

La construction de ce lycée mettait Mbigou à l’avant garde d’un projet visant à séparer les collèges d’enseignement secondaire (CES) des lycées, établissements du second degré certes, mais aux missions pédagogiques différentes.

Pour l’instant, les autorités de tutelle se sont contentées de caser provisoirement les élèves de ce lycée au sein du  CES  Amiar Nga’hang, où ils pourraient être à l’étroit dans les prochaines années.

A ce qui semble, les travaux de finition de ce lycée sont plombés par l’immobilisme des autorités du ministère qui sont parfaitement au courant de la question, mais aussi par des querelles de clocher entre acteurs politiques natifs de la localité, ainsi que des intérêts bassement familiaux.

Pendant ce temps, les élèves trinquent, la nature reprend petit à petit ses droits, et les vandales s’en donnent à coeur joie. Quel gâchis !

Laissez votre avis