mardi,6 décembre 2022
AccueilDerniers articlesMathurin Ovono Ebè: «Mouguiama-Daouda et Mabemga Ylagou sont des sorciers»

Mathurin Ovono Ebè: «Mouguiama-Daouda et Mabemga Ylagou sont des sorciers»

Ecouter cet article

Confronté aux enseignants syndiqués qui ont fait de la liberté syndicale leur arme pour obtenir ce qui leur serait dû, le ministre chargé de l’Éducation nationale Patrick Mouguiama Daouda, aurait décidé de sortir l’artillerie lourde. En effet, le membre du gouvernement aurait annoncé la mise en bon de caisse de litige automatique pour les enseignants chercheurs du Syndicat national des enseignants chercheurs (SNEC). Une situation fortement décriée par Mathurin Ovono Ebè, président du SNEC-UOB.

Engagés dans un bras de fer depuis le début de la reprise des activités académiques pour le compte de l’année académique 2021-2022, les enseignants chercheurs semblent s’être frottés au mauvais client. En effet, loin d’être disposé à dialoguer avec ses partenaires sociaux qui feraient un usage abusif de la liberté, Patrick Mouguiama Daouda, le ministre en charge de l’Education nationale aurait annoncé via son secrétaire général Frédéric Mabemga Ylagou, que les leaders du SNEC seront mis en bon de caisse litige automatique.

Une décision visant à contraindre les enseignants chercheurs à reprendre le chemin des classes fortement décriée par Mathurin Ovono Ebè, président du SNEC-UOB. « Le ministre Patrick Mouguiama-Daouda et son secrétaire général, Frédéric Mabemga Ylagou sont dans une logique sorcellaire de règlement de comptes à l’endroit des enseignants chercheurs. Qu’ils sachent que ça dessert la politique de celui qui les a placés là. Le réveil sera douloureux, non pas pour ceux à qui ils séquestrent les salaires aujourd’hui, mais pour eux-mêmes qui ne seront plus là demain » a-t-il martelé.

Autant dire que le dialogue social prôné par le chef de l’État Ali Bongo Ondimba ne semble pas faire partie des usages au sein de la maison Éducation. Les deux parties en mauvaise odeur de sainteté campent sur leurs positions. Le ministre refuse de courber l’échine devant les syndicalistes qui réclament la prise en compte de leur cahier de charges. Nous y reviendrons !!!

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x