Marcel Libama: «Les élèves n’ont pas été entendus par le Gouvernement»

Marcel Libama

C’est à la faveur d’un post publié sur sa page Facebook que Marcel Libama a tenu à réagir à la déclaration du ministre de l’Education nationale Michel Menga M’Essone portant suspension pour cette année de la réforme des bourses. Le syndicaliste a qualifié cette sortie « d’insultante » vis-à-vis des élèves qui ne revendiquent que de meilleures conditions d’études.

GABON LIBREVILLE

C’est tard dans la nuit du mardi 16 avril dernier que le ministre d’Etat en charge de l’Education nationale annoncé la suspension de la réforme du décret 404 portant nouvelles modalités d’attribution de bourses et la reprise de cours dès le 18 du même mois sur toute l’étendue du territoire. Cette déclaration n’a pas du tout rassuré tous les acteurs de l’éducation qui y voient une fuite en avant plutôt qu’une solution durable pour le système éducatif gabonais dont la déliquescence est reconnue par tous.

Marcel Libama n’a donc pas caché sa déception quand à la posture adoptée par le gouvernement. « Je suis vraiment déçu par la déclaration du gouvernement lue par le ministre de l’Education nationale au sujet de la mesure inique sur les bourses », a-t-il indiqué. Pour ce leader syndical,  le gouvernement « n’a vraiment rien compris » de la levée de boucliers des élèves et n’attaque pas « le fond du problème mais protège sa politique, c’est à dire sacrifier la jeunesse ».

Poursuivant son propos, le membre de la Conasysed s’est évertué à démontrer les « incohérences » du discours de Michel Menga avec la situation réelle. « Les élèves ne sont pas contre la réforme des bourses. Ils disent tout simplement : la réforme oui mais le fondement de l’excellence recherchée par le gouvernement c’est les conditions d’enseignement et d’apprentissage », a-t-il expliqué.

« Dans la déclaration du gouvernement aucune annonce sur les conditions de l’excellence. Nous constatons aussi que rien n’est dit sur les bourses des élèves qui ne sont pas payés depuis plusieurs années. Beaucoup d’élèves de collèges ont manifesté c’est pour la bourse de 24.000 FCFA  », a-t-il fait constater.

Par ailleurs, Marcel Libama a fustigé les propos du ministre d’Etat en charge de l’Education nationale Michel Menga qu’il a jugés « insultant » vis-à-vis des élèves et des enseignants. « Cette déclaration est vraiment insultante pour les enseignants. Que vient faire les vacations des examens et concours dans cette déclaration sur les bourses des élèves de collèges et lycées ? Pour le ministre, parler du paiement des vacations cela va mettre les enseignants en joie, comme si les vacations étaient un don du gouvernement », a-t-il énoncé.

Pour finir, il a dénoncé une campagne mensongère du gouvernement envers les partenaires sociaux. Contrairement aux dires de Michel Menga M’Essone, le gouvernement n’a pas suspendu les cours pour consulter les acteurs de l’Éducation nationale mais pour éviter que le pays ne s’embrase. Car,  lors de la rencontre du 14 avril dernier, les leaders syndicaux avaient claqué la porte de la salle de réunion en décriant le manque de respect du ministre envers les syndicalistes.

Laissez votre commentaire