dimanche,15 mai 2022
AccueilA La UneMarcel Libama: «le Primaire + est une parade pour contenir la faible...

Marcel Libama: «le Primaire + est une parade pour contenir la faible capacité des établissements secondaires»

Ecouter cet article

Soumis au cours de la rencontre qui s’est tenue récemment, entre Pr. Patrick Mouguiama Daouda, alors ministre de l’Education nationale et l’ensemble des syndicats de ce secteur, plusieurs projets de réformes pourraient voir le jour. C’est le cas de la création d’une classe intermédiaire entre la 5ème année primaire et la 6ème année du collège qui pourrait voir le jour dans les mois à venir. Une annonce qui a suscité de nombreuses réactions, notamment celle de Marcel Libama, un des syndicalistes du secteur de l’éducation qui a qualifié cette décision de « réformette ».

Le climat au sein du secteur de l’éducation est loin d’être un long fleuve tranquille. Et pour cause, chaque jour a son lot de nouvelles concernant les modifications dans ce secteur. La dernière en date est la réaction de Marcel Libama après l’annonce faite par le ministre de L’Éducation nationale, le Pr. Patrick Mouguiama Daouda concernant la création d’une classe intermédiaire entre la 5ème année et la 6ème appelée « primaire + ». Une décision critiquée par le leader syndical Marcel Libama sur le plateau de l’émission « Vovô » du média en ligne Gabon Media Time (GMT)

En effet, l’expérimenté syndicaliste a déploré le manque de sagesse du membre du gouvernement dans la gestion de crise. « Le concours d’entrée en sixième est proclamé en fonction du nombre de places disponibles et non en fonction du nombre d’admis. De ce fait, ce que veut faire le ministre de l’Éducation nationale c’est une parade pour éviter le problème » a déclaré Marcel Libama. Non sans rappeler que la seule conséquence de cette décision sera « l’enrichissement des établissements privés » au grand dam des parents d’élèves qui devront débourser d’énormes sommes pour assurer le bon apprentissages de leurs enfants. 

La décision qui intervient dans un climat ponctué par des mouvements d’humeurs et perturbations de l’année académique avait déjà fait réagir certaines associations des parents d’élèves. Lesquelles disent prendre note de cette annonce et vont observer cette problématique de très près en attendant qu’elle soit effective. Nul doute que cette annonce pourra être la résultante d’une énième levée de boucliers au sein du secteur de l’éducation.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop