Marcel Libama : « La situation de l’école dans la capitale économique est très critique »

La capitale économique a abrité ce samedi 14 janvier 2017 une assemblée générale tenue par Dynamique unitaire, à 9h30 dans l’enceinte de l’école des Parcs de Fêtes de Port-Gentil, où « Les enseignants convaincus de la nécessité de s’engager dans la lutte pour le salut du Gabon vont suivre le mouvement de grève ». L’ordre du jour portait principalement sur les explications des décisions prises lors de l’assemblée générale du 7 janvier 2017 à Libreville.

Au regard du climat socio-économique et politique marqué par la crise post-électorale au Gabon, la confédération syndicale Dynamique unitaire avait déjà tenu une assemblée générale au cours de laquelle « la libération des prisonniers politiques dont Bertrand Zibi Abeghe, Landry Amiang et un appel à la paralysie de l’administration et au boycott de la Can » avait été exigée, le samedi 7 janvier au quartier Awendjé dans le 4ème arrondissement de Libreville.

La rencontre de la capitale économique a permis à Marcel Libama marquée par la présence de Paul Aimé Bagafou, membre influent de la société civile libre de constater « La situation de l’école dans la capitale économique est très critique, il manque de tout même la simple craie dans les classes ».

La tournée de Dynamique unitaire va se poursuivre dans d’autres établissements où « subsiste encore des poches de résistance » a précisé Marcel Libama avant de conclure que « C’est maintenant qu’il faut agir tous ensemble ».

Laissez votre avis