Marcel Libama dénonce un «Bac façon façon»

Lors du meeting citoyen qui s’est déroulé, le samedi 29 juillet dernier, et qui regroupait plusieurs figures politiques et de la société civile, et des leaders syndicaux, Marcel Libama, conseiller stratégique de la Convention nationale des syndicats de l’education, est revenu sur l’organisation des examens de fin d’année, notamment le Baccalauréat, qu’il a qualifié de «Bac façon façon», car organisé de manière expéditive.

S’adressant principalement aux nombreux jeunes présents lors de ce meeting citoyen organisé à l’initiative de Ange Kevin Nzigou, le leader syndical n’a pas manqué de les appeler à s’engager «dans le combat pour le changement et l’alternance».

Il a egalement profité de cette occasion pour donner son appréciation des résultats du baccalauréat dont les résultats ont été rendus publics ce même jour. «La technique consiste, à ne poser aux enfants que des questions que sur le premier trimestre, dont ils sont sûrs qu’ils ont au moins suivi les cours. Et la deuxième consigne qu’on va leur donner lors du second tour, c’est de laisser passer les enfants, malgré le fait qu’il y a eu cette année académique, la plus longue grève jamais enrégistrée, vous verrez qu’on aura les meilleurs résultats»; a t-il expliqué.

«Suivez les statistiques, parce qu’à la rentrée, il faudrait faire en sorte que les établissements puissent recruter sur la base des pourcentages du BEPC et du Baccalauréat»; a t-il confié. Avant de s’interroger sur la nécessité de célébrer un bac qui selon lui n’est que de façade «vous fêtez le Bac pour aller où? vous avez des parents»; a t-il lancé.

«Nous devons nous révolter pour la situation de l’école, pour la situation de la santé, pour la situation des routes, contre cette situation dans laquelle est notre pays»; a t-il exhorté.

Laissez votre avis