Marc Ona Essangui: «le Gabon est en train de frôler l’irréparable»

Marc ONA ESSANGUI, Coordonnateur Pays Tournons la Page © D.R

La tentative de coup d’État menée par le Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS) présidé par Kelly Ondo Obiang continue de susciter des réactions au sein de l’opinion nationale et internationale. C’est le cas du leader de la société civile Marc Ona Essangui, qui lors d’une intervention sur les antennes de Radio France internationale (RFI) a tenu à interpeller la communauté internationale sur la nécessité de se pencher sur le cas du Gabon qui est secoué depuis l’absence prolongé  du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a une crise politique sans précédent.

A la suite des réactions qui ont suivi la tentative de putsch orchestrée par une dizaine d’éléments de la garde d’honneur de l’armée gabonaise, le Secrétaire Exécutif de Brainforest Marc Ona Essangui a souligné que cet événement était presque prévisible au vue de la situation socio-politique tendue que traverse le pays.

Pour ce leader de la société civile, les tensions étaient perceptibles surtout du côté des tenants du pouvoir qui se livrent depuis la dégradation de l’état de santé d’Ali Bongo Ondimba à une guerre larvée. « J’avais constaté des crispations, même au sein du pouvoir. On peut redouter tension et confusion où les uns et les autres règlent des comptes aux adversaires »  , a-t-il souligné sur les ondes de RFI.

« Le gouvernement a compris qu’il y a un ras-le-bol à tous les niveaux. Et ça se fait sentir même dans la garde républicaine. Il faudrait qu’au niveau national et international, on se  penche sur le Gabon avant qu’il ne soit trop tard. On est en train de frôler l’irréparable », a averti Marc Ona Essangui.

Laissez votre commentaire