Manifestations parisiennes : «Certains financent en sous-main les mouvements de la diaspora», dixit Bilie-By-Nze

Lors de son habituelle conférence de presse hebdomadaire tenue ce mardi 13 décembre à l’auditorium de la maison Georges Rawiri, Bilie-By-Nze, porte parole du gouvernement s’est littéralement moqué des actions menées par la diaspora gabonaise.

C’est à la suite d’une remarque faite par un journaliste qui affirmait que les mouvements menés par la diaspora gabonaise dans le monde qui perdurent depuis des mois sont surprenants et peuvent également mettre à mal l’image du pays que le tout puissant porte-parole est sorti de ses gonds.

“Vous savez si des compatriotes ont décidé de consacrer tous les samedis de leurs vies à aller marcher, c’est bien pour la santé et nous ne pouvons pas entraver la liberté des uns et des autres (…)” plus loin, il va jusqu’à dire “ y en a au Gabon qui peuvent décider de marcher tous les samedis mais faut pas qu’ils empêchent la liberté d’aller et venir des autres” a-t-il affirmé.

De plus, le ministre de l’économie numérique, de la Communication, de la Culture et des arts, porte parole du gouvernement a tout de même spéculé sur les manifestations“ quand on sait aujourd’hui que le lieu choisi pour ces marches est l’un des plus sécurisé et que y a quasiment une autorisation permanente c’est étonnant(…)”

Pour Bilie-By-Nze y a une main derrière tout ceci, il ne l’a d’ailleurs pas caché “Je peux comprendre que certains financent en sous-main les mouvements de la diaspora”.

Comme quoi l’habitude est réellement une seconde nature, habitué aux messes basses à Libreville c’est-à-dire au combo légendaire “5000 FCFA + un T-shirt” Bilie-By-Nze serait peut être largué par cette mobilisation qui ne faiblit pas et qui apparemment gênerait le pouvoir en place.

Laissez votre avis