samedi,24 octobre 2020
Accueil Derniers articles Mali: Bah Ndaw, le nouvel homme fort de Bamako

Mali: Bah Ndaw, le nouvel homme fort de Bamako

Le Mali peut enfin souffler ! Après le putsch du 18 août dernier par l‘armée malienne et l’incertitude du peuple sur la volonté de la junte au pouvoir de passer le flambeau, une issue vient d’être trouvée à la question de la transition ce lundi 21 septembre 2020. C’est le colonel à la retraite et ancien ministre de la Défense Bah Ndaw qui assurera les fonctions de président de la République par intérim, en attendant la reprise en main du pouvoir par des civils.

C’est officiel. Le colonel à la retraite et ancien ministre de la défense Bah Ndaw, âgé de 70 ans, est le président par intérim de la République du Mali. Cette décision prise hier par un collège d’une quinzaine de militaires putschistes vient mettre fin à un débat qui suscitait beaucoup de doutes dans l’esprit des Maliens qui craignaient que les militaires ne s’accrochent au pouvoir et transforment leur pays en une prison à ciel ouvert. 

C’est un secret de polichinelle, le pouvoir malien actuel est hautement militarisé. Mais si l’arrivée de cet ancien militaire renforce cette emprise de l’armée sur la gestion actuelle du pays, il n’en demeure pas moins que la volonté des putschistes de préparer une transition aboutissant à un régime civil est présente. Le choix d’un ancien membre du gouvernement faisant foi. D’ailleurs, cette décision a été motivée, semble-t-il, par « la pression mise par les voisins du Mali qui réclament un retour rapide à l’ordre constitutionnel et la nomination dans les meilleurs délais d’un président et d’un Premier ministre civils », lit-on dans L’union.

Avec la Cédéao et certains partenaires du Mali, dont la France en première ligne, qui s’inquiètent que l’instabilité s’installe dans le pays et se propage dans la sous-région, les pustchistes jouent leur va-tout en positionnant celui qui fut l’aide de camp du général Moussa Traoré, qui a dirigé le pays de 1968 à 1991. Tiendront-ils leur promesse ? Qui vivra, verra.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt