Makokou: Bousamba et Mba Meye sous mandat de dépôt pour viol en réunion sur mineure

Image illustrative © D.R

Âgés de 20 et 21 ans, deux délinquants ont pris une jeune fille mineure au piège au quartier des grandes Endémies à Makokou, dans la province de l’Ogooué Ivindo. Identifiés puis dénoncés, immédiatement après les faits par leur victime, les parents de cette dernière s’empresseront de porter plainte aux deux mis en cause, qui seront mis aux arrêts deux semaines plus tard.

Le vendredi 26 janvier dernier, la jeune fille âgée de 12 ans rentrait à son domicile, après avoir effectué une commission dans une boutique  pour ses parents. Sur le chemin, elle aura le malheur de se faire alpaguer par un jeune homme dénommé Darcy Boussamba. Ce dernier lui saisira alors violemment le bras, lui intimant alors de le suivre dans une maison abandonnée.

La jeune mineure, apeurée, n’oppose aucune forme de résistance et suit alors son bourreau. Seul, en maître des lieux, il va lors abuser sexuellement de la fille, jusqu’à satiété. Jusqu’au moment où … Voulant relâcher sa victime, son compère Ghislain Mba Meye surgit et désire à  son tour s’en prendre à celle qui était désormais leur proie. Satisfaits tous les deux de leurs bas instincts, ils vont l’abandonner dans la maison, toute seule, face à son sort.

Forte d’avoir pu regagner son domicile, malgré son état, la jeune fille va tout raconter à ses parents, qui commençaient à s’inquiéter, ne la voyant pas rentrer. Dès le lendemain, le 27 janvier, ces derniers ont déposé une plainte contre les deux individus, identifiés par la jeune fille auprès de la police judiciaire. En effet, Mba Meye n’est autre que le camarade de classe de la sœur aînée de la victime. Un indice important, qui aura permis aux enquêteurs de les appréhender deux semaines plus tard, c’est-à-dire le 8 février dernier.

Au cours de leur audition, les deux délinquants sexuels présumés, feront d’étonnants aveux. Mba Meye, avouera s’être amouraché depuis 2017 de la jeune fille, pourtant encore mineure et élève à l’école primaire. Mais les révélations les plus glaçantes viendront de Darcy Boussamba qui dira avoir déjà abusé de la jeune fille à plusieurs reprises, dont une fois à son domicile.

La jeune fille en était donc arrivée à bout de ces agressions sexuelles à répétition, et avait alors décidé de confier son malheur à sa famille. Une confession difficile, certes, mais qui aura permis de débarrasser la ville de deux agresseurs, en espérant que d’autres arrestations de ce type s’en suivent.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire