Makita Niémbo : «La présidentielle 2016 constitue l’agenda du passé»

A l’occasion d’une conférence de presse, le colonel à la retraite Théophile Makita Niémbo, ancien soutien de lutte de Jean Ping lors de la présidentielle du 27 août 2016  appelé ses pairs de l’opposition radicale à la raison et au bon sens., rapporte Gabonactu.

Théophile Makita Niémbo, président d’une tendance de l’Union républicaine pour le développement et le progrès (URDP), parti politique proche de la majorité a précisé que «la présidentielle 2016 constitue l’agenda du passé, unissons-nous et travaillons tous pour le pays».

Il est temps pour les gabonais dans leur ensemble  de «s’unir, de panser les plaies et d’agir pour le fonctionnement normal du pays qui, aujourd’hui, traverse une crise marquée par des grèves à répétition, des licenciements dans certains secteurs de production de richesses, la cherté de la vie, l’accès difficile à la santé et l’éducation de base, etc… », a poursuivi Makita Niémbo.

A propos de l’appel au troisième dialogue lancé par Guy N’zouba Ndama et Casimir et Casimir Oyé Mba, le président de l’URDP s’est dit choqué. «Avec qui veulent-ils dialoguer ?», s’est-il questionné. Et de poursuivre qu’ «il y a eu une opportunité en avril et en mai, ils ont préféré être des observateurs passifs, alors qu’ils avaient beaucoup de choses à partager avec les autres compatriotes pour le bien de tous», a-t-il déploré.

Laissez votre avis