Mahamat Abbas Tolli: «il n’y pas de pénurie de devises en zone CEMAC»

Alors que le président de l’Unipace le Camerounais Célestin Tawamba s’inquiétait en Janvier dernier de la rareté des devises dans la sous-région Cemac, le gouverneur de la BEAC Mahamat Abbas Tolli a lui indiqué récemment qu’il n’y avait pas de pénurie de devises. Ce dernier a notamment indiqué « la BEAC dispose d’avoirs en devises permettant de couvrir largement les besoins des économies de la CEMAC ».


C’est une véritable incompréhension qui règne dans la sous région Afrique centrale. Alors que les populations se retrouvent limitées dans leurs possibilités, et que Célestin Tawamba président de l’Union des patronats d’Afrique centrale (Unipace), s’inquiétait en Janvier dernier de la rareté des devises dans la sous-région Cemac, Mahamat Abbas Tolli s’est lui insurgé contre ces affirmations.

En effet, pour le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), « ces informations sont totalement infondées ». Pour ce dernier, « la BEAC dispose d’avoirs en devises permettant de couvrir largement les besoins des économies de la CEMAC, et la stabilité externe de notre monnaie est confortable comme l’atteste son taux de couverture extérieure qui s’établit à plus de 62% ».

Pour lui donc, aucun motif d’inquiétude, tout est sous contrôle. Le plus étonnant dans cette sortie du gouverneur de la BEAC, c’est que l’agence de notation Moody’s soulignait il y a quelques mois, que « la pénurie de devises étrangères mettra du temps à se résorber, après la baisse brutale des cours du pétrole et des matières premières » survenu il y a quelques années.

S’il semble afficher une certaine sérénité compte tenu de la situation, le gouverneur de la BEAC semble faire preuve de candeur. A noter que Mahamat Abbas Tolli a fustigé le comportement des banques commerciales de la Cemac, qui seraient selon lui à l’origine d’un déséquilibre faute « de rapatriement de devises étrangères ».

Laissez votre commentaire