Magistrature : suspension du mouvement de grève en perspective

En grève depuis le 12 décembre 2016, les magistrats réunis au sein du syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag), seront en assemblée générale ce mardi 14 février pour certainement décider de la suspension de la grève.

Les juridictions judiciaires, administratives et financières paralysées pendant près de deux mois pourraient reprendre du service à l’issue de l’assemblée générale du 14 février prochain. De sources concordantes proches de la magistrature, certains points inscrits au cahier de charge auraient trouvé une issue favorable.

Cette suspension serait motivée par des avancées significatives : la réception de nouvelles toges, l’attribution des locaux de Batterie IV au Tribunal administratif et à la Cour d’appel administrative de Libreville. Sur les questions financières, le paiement des arriérés de la prime d’incitation à la performance (PIP). Quant aux locaux des tribunaux administratifs de Port-Gentil et Franceville, l’Etat aurait consenti des efforts susceptibles d’apaiser le Synamag. L’affectation par spécialisation, trouvera son point d’orgue au cours du prochain Conseil supérieur de la magistrature nous confient des sources judiciaires.

La reprise du travail des personnels de la justice serait de bonne augure pour les justiciables qui attendaient impatiemment que leurs causes soient entendues, notamment, les personnes en détention préventive, les salariés sous le coup de licenciements abusifs ou celles désireuses de se faire délivrer des documents…

Laissez votre avis