Maganga Moussavou s’insurge contre Gallup qui classe le Gabon parmi les pays les plus dangereux au Monde

Pierre Claver Mangaga Moussavou © D.R

Suite à la publication par l’agence américaine de sondages Gallup de son dernier rapport qui classe le Gabon parmi les pays les plus dangereux au monde, Pierre Claver Maganga Moussavou, président Parti social démocrate (PSD) s’est insurgé contre ce classement, qui selon lui ne reflète en rien la situation du pays.

En effet, au cours de la conférence de presse qu’il a animé jeudi dernier, il s’est indigné de la publication d’un tel sondage. «Je me lève pour dire non aux contrevérités, notre pays n’est pas un enfer»,  a t-il lancé.

Classé 7 pays le plus dangereux au monde avec des pays tel que la Bolivie, l’Argentine, le Venezuela, ou même le Liberia, le leader du Parti social démocrate a balancé d’un revers de la main ces conclusions. «En comparant notre pays à ces États réputés aussi dangereux, infréquentables, c’est non seulement s’attaquer à ses dirigeants mais surtout s’en prendre à son peuple»; s’est-il indigné.

Par ailleurs, il n’a pas manqué de pointer du doigt les forces occultes  qui mûrissent selon lui un plan machiavélique pour déstabiliser le Gabon.  Pour lui, ces forces occultes dont l’un des cerveaux est Robert Bourgi, l’avocat franco-libanais,  disposent des soutiens locaux.

«Essayons de régler nos problèmes par nous-mêmes, que ceux qui ont fait de la  Libye un désert ne viennent pas semer la chienlit au Gabon»; a t-il martelé.

Laissez votre avis