dimanche,5 février 2023
WEB_BICIG_12-14_CréditFêteÀLaCarte_729x94px
Accueil+GMTmePeopleMagali Wora enfin blanchie par son accusatrice Vanessa Caixero

Magali Wora enfin blanchie par son accusatrice Vanessa Caixero

Ecouter cet article

La toile avait été choquée le 5 juin 2019 quand la page people DK Kongossa révélait des photos et des vidéos d’une scène d’injures entre le manager artistique Magali Wora et l’influenceuse Vanessa Caixero à propos d’un homme. Une histoire qui avait été attribuée à notre compatriote, pourtant 3 ans après la deuxième citée a avoué avoir tout mis en œuvre pour salir sa réputation et celle de DJ Facemaker. 

La vérité prend l’escalier pendant que le mensonge prend l’ascenseur. Un adage qui colle bien à la situation qu’a connu Magali Palmira Wora ces dernières années. En effet, l’opinion publique avait avalé sans preuve, l’accusation portée par l’influenceuse Vanessa Caixero qui affirmait que c’est le manager artistique qui avait rendu public leur échange houleux afin de se faire un buzz autour de l’affaire les opposant. D’ailleurs, la page people DK Kongossa n’aurait pas pris la peine de la disculper.

Il aura donc 3 ans pour que son accusatrice décide d’entreprendre une voie pieuse en décidant de faire la paix avec ses anciens ennemis. Dans un entretien entre les deux femmes, l’on peut aisément entendre Vanessa Caixero s’excuser d’avoir été loin en extrapolant les faits avec un mensonge et en réalisant un montage des scènes. Une confession de haute valeur pour Magali Wora qui n’a pas masqué sa satisfaction. « Aujourd’hui je veux saluer son geste. Celui d’avoir eu le courage après 2 ans, de me recontacter pour me demander pardon », a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, celle qui a longtemps été maladroitement présentée comme la femme à abattre pour vouloir détruire la vie de DJ Facemaker, a lâché du lest. « Elle a cherché à réparer son acte. En m’avouant que c’était elle qui avait contacté cette page DK Kongossa pour reposter cette vidéo et envoyer toutes ces choses contre moi. Il faut du courage et de la crainte de Dieu pour le faire. Elle ne s’est pas contentée de venir me le dire sur WhatsApp, elle a fait une vidéo dans ce sens. Elle a eu l’humilité de demander pardon, de dire la vérité », a conclu Magali Wora. Une issue glorieuse qui interpelle les internautes qui se contentent d’une version pour détruire la réputation d’autrui.

Mondjo Mouega
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef
Enami Shop