Lutte contre la cécité : quelles politiques en faveur des déficients visuels du Gabon ?

Décrétée par l’organisation mondiale de la santé (OMS), la journée mondiale des aveugles a été célébrée ce 04 octobre 2017. Au Gabon, en dépit de l’existence d’un département ministériel en charge des questions sociales, aucune initiative n’a été prévu par des pouvoirs publics.

Réunis en association, les déficients visuels du Gabon ont saisi l’occasion de la journée internationale de la cécité pour  marquer leur désarroi. «Ce mercredi c’est la journée mondiale des aveugles et au niveau national rien n’a été prévu par le gouvernement,  sur ce, nous avons tout de même donné un thème à cette journée notamment ‘’égalité des chances pour les déficients visuels’’»; exprimait le président de l’association, Olivier Induma.

Un thème largement explicite, selon ce dernier qui assure qu’il est question pour eux de mettre  en lumière le constat, selon lequel rien n’est fait pour les déficients visuels, pourtant placés dans la catégorie de personnes vivants avec un handicap. Une marginalisation qui se caractérise de manière accrue dans le domaine éducatif. «Nous savons tous que nous sommes à l’orée d’une rentrée scolaire et justement quelle égalité des chances pour les personnes vivant avec une cécité visuelle ?»; interroge-t-il.

Une question qui vaut son pesant d’or, alors que le nouveau septennat du président de la République est placé sous le sceau de l’égalité des chances. Le gouvernement devrait donc prendre les choses en mains en mettant à leur disposition des outils adaptés pour l’apprentissage dans  des centres publics tels que Basile Ondimba, Nkembo, et en réhabilitant  Horizon nouveau.

Cette journée a également été l’occasion pour eux d’envoyer un message «aux hommes politiques qui dirigent notre pays». A travers des passages sur des plateaux télévisés et des studios radios locaux, s’ils ont reconnu leur handicap visuel, ils ont par ailleurs affirmé qu’ils ne sont pas aveugles du savoir, et des membres. «Nous pouvons aussi bien travailler dans ces administration comme ils le font»; a confié l’un d’eux avant de préciser qu’ils ont des capacités et certains d’entre eux ont même été fonctionnaires dans certaines entreprises et administrations du pays

Selon l’organisation mondiale de la santé (OMS), une personne devient aveugle dans le monde toutes les cinq secondes, un enfant toutes les minutes. Le nombre de personnes qui deviennent aveugles chaque année est estimé à plus de sept millions. «VISION 2020 : Le droit à la vue» est une initiative mondiale lancée en 1999 qui vise à éliminer la cécité évitable d’ici à 2020. Plus de 40 pays ont adopté des programmes VISION 2020.

EJN

Laissez votre avis