Louis Gaston Mayila : «Nous n’irons pas à un dialogue à l’invite d’Ali Bongo !»

C’est en substance, la position du président de l’Union pour la nouvelle République, Maître Louis Gaston Mayila. Dans une publication datée de ce jeudi 9 février, il réagit à l’interview du porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze, qui aurait proféré des propos mensongers à son égard sur les ondes de Radio France international (RFI).

Réagissant aux propos du ministre de la communication et porte parole du gouvernement Alain Claude Bilie-By-Nze, qui «lors d’une récente interview diffusée par Radio France Internationale (RFI) a affirmé que,sous certaines conditions, Mayila aurait dit « oui » au dialogue et donc à la main tendue d’Ali Bongo», le président de l’UPNR a démenti cette affirmation qui selon lui procède de la mauvaise foi.


«Je constate, pour le déplorer, que plusieurs responsables politiques et certains média me prêtent des positions qui ne sont pas les miennes et cherchent à travestir mes propos» souligne l’avocat et homme politique. Revenant sur le sens réel de sa déclaration faite au cours de la célébration du 10ème anniversaire de sa formation politique, il a martelé une nouvelle fois, «nous n’irons pas à un Dialogue à l’initiative d’Ali Bongo».


En outre, il s’est appesanti sur la suggestion qu’il évoque depuis septembre 2016, «nous proposons un vrai dialogue intensif, impartiale et ouvert à tous les Gabonais, arbitré par l’ONU, l’Union européenne et l’Union africaine» et d’ajouter «si les décisions issues du ce dialogue n’étaient pas respectées, des sanctions de la communauté internationales seraient alors justifiées».

Louis Gaston Mayila conclut en relévant que «toute les interprétations et autres amalgames ont pour but de créer la confusion dans cette situation de crise sans précédent».

© Crédit photos : Gabonactu

Laissez votre avis