L’organisation de défense des consommateurs de l’énergie reprend ses activités

Suspendue par l’administration pendant près d’un mois, la confédération gabonaise pour la sécurité des usagers de l’électricité (Consuelec), pourra reprendre ses activités dans quelques temps. La reprise des activités de cette structure vient en effet d’être autorisée par le ministère de l’Eau et de l’énergie après plus d’un mois de suspension.

En effet, après avoir constaté de nombreux dérapages et dépassements de fonction intervenus dans l’exercice de son mandat, l’administration avait décidé de la suspension provisoire des activités de la Consulec. Cette reprise est de ce fait conditionnée par une révision des textes qui organisent cette structure.

Cette révision des textes, devrait permettre selon le conseiller chargé de la stratégie et le directeur général de l’énergie au ministère de l’Eau et de l’énergie, Honoré Boussamba et Aristide Ngari,  «préciser ses missions et réparer les manquements observés»

Dans sa décision de suspension, le ministère évoquait comme raisons, les «nombreuses récriminations des usagers qui se plaignent des comportements inappropriés de la Confédération».

Pour rappelle, la Confédération gabonaise pour la sécurité des usagers de l’électricité, est chargée de la lutte contre certains comportements, elle assure le contrôle des centrales électriques, des lignes, postes et installations électriques auto-producteurs. Ses attributions, en attendant leur révision, se concentre aussi sur, le contrôle du réseau de distribution moyenne et basse tension du périmètre concédé, des circuits et matériels électriques sur le territoire national. Ce qui permettait de garantir la qualité des installations, d’assainir le marché du matériel électrique et de restructurer la profession.

Laissez votre avis